• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

#3Perf-1

L’agro-écologie mobilisée au service de la multi-performance des agricultures

Les trois piliers de l’agro-écologie sont la valorisation et la préservation – voire la reconquête – de la biodiversité, le bouclage des cycles biogéochimiques et l’approche systémique et au niveau des paysages. Ils se traduisent ici, pour tous les types d’agriculture, par :

  • La conception, l’expérimentation, la modélisation et l’évaluation des performances de systèmes insérés dans des filières et des territoires, et l’identification de leurs paramètres de robustesse
  • L’élaboration de références pour la diversification des productions et le couplage des productions végétales et animales
  • La description et la compréhension des services rendus par les systèmes de production, de la parcelle au paysage : production et gestion des services positifs et négatifs, analyse des compromis, etc.
  • L’examen des leviers et des freins à l’adoption des systèmes de production basés sur l’écologie, ainsi que les bonnes pratiques de diffusion de l’innovation.

L’analyse du fonctionnement des agroécosystèmes est au cœur des travaux développés. Il s’agit notamment d’évaluer et prédire les performances productives d’une large gamme d’espèces et de variétés pour répondre aux besoins de diversification et d’évaluer les services rendus par ces agroécosystèmes en clarifiant les éléments entrant dans la modulation de leur réussite (département EA , métaprogramme EcoServ ). Les processus qui sous-tendent le fonctionnement des écosystèmes, des cycles biogéochimiques jusqu’aux services de régulation biologique et aux outils de protection des cultures et de la forêt (départements EFPA , SPE , métaprogramme SMaCH ) sont aussi étudiés. L'identification des paramètres de robustesse et de résilience des systèmes d’élevage sont analysés (département PHASE , métaprogramme EcoServ ), y compris en mobilisant l’amélioration génétique des espèces pour des systèmes alternatifs (département GA ), et à la santé des animaux (métaprogramme GISA ). Un changement de paradigme profond est en cours dans les travaux sur l’amélioration des plantes (département BAP ) pour contribuer au développement d’une gamme variétale plus large pour soutenir ces nouveaux enjeux. La gestion des systèmes à différentes échelles (exploitations, filières, territoires), les formes d’adaptation des agriculteurs à l’innovation et au risque en mobilisant notamment l’analyse multicritères et une modélisation de portée prédictive (départements SAE2 , MIA ), les modalités d’accompagnement et de transition sont aussi étudiées (département SAD ). 

Mots-clés : 3PERF-1

Projets H2020 autour de la diversification des systèmes agricoles

 
 
Publié le 25/07/2017

Un bouquet de projets H2020 en lien avec la diversification des systèmes agricoles

Mosaïque de parcelles de cultures séparées par des arbres en bosquets ou en haies entretenues en  bocage breton.. © Inra, CAUVIN Brigitte
Mosaïque de parcelles de cultures séparées par des arbres en bosquets ou en haies entretenues en  bocage breton. © Inra, CAUVIN Brigitte

Priorité du département EA, l’ouverture européenne passe de manière privilégiée par des participations à des projets européens et si possible des coordinations, en part...

Le département EA contribue à l'objectif #3Perf-1

 
 
Publié le 03/12/2016

Le périmètre couvert par l’agroécologie concerne la production végétale, la gestion de la biodiversité dans les agroécosystèmes et la gestion des cycles C-N-P-S à l’échelle des systèmes alimentaires et des territoires. Il s’agit d’évaluer et de prédire les performances productives d’une large gamme d’espèces et de variétés pour répondre aux besoins de diversification ; d’évaluer les services des agroécosystèmes ; de concevoir des associations végétales et...

Le département EFPA contribue à l'objectif #3Perf-1

 
 
Publié le 02/12/2016

Les travaux menés au sein de nombreuses unités du département EFPA permettent d’approfondir les connaissances sur les processus qui sous-tendent le fonctionnement des écosystèmes, qu’il s’agisse des processus associés (i) aux cycles biogéochimiques (priming effect, stoechiométrie des éléments, biodisponibilité des formes organiques du phosphore) ; (ii) aux symbioses mycorhiziennes (dialogue moléculaire entre les partenaires, coévolution plante-champignon) ; et (iii) aux se...

Le département BAP contribue à l'objectif #3Perf-1

 
 
Publié le 01/12/2016

Afin de contribuer à la multi-performance de l’agriculture, l’enjeu de l’amélioration des plantes réside dans le développement d'une gamme variétale plus large répondant à de nouvelles approches, notamment celles de l’agro-écologie. Dans ce cadre, il s’agit de caractériser et exploiter les mécanismes à la base de processus biologiques qui confèrent des fonctionnalités supplémentaires aux peuplements végétaux par rapport aux fonctionnalités individuelles, comme la m...

Le département SPE contribue à l'objectif #3Perf-1

 
 
Publié le 30/11/2016

Le département Santé des Plantes et Environnement (SPE) traite des leviers pour la protection des cultures (gestion des résistances, biocontrôle, etc.) dans le cadre de #3Perf-2 mais développe aussi des projets intégratifs de conception et d'évaluation de pratiques agroécologiques ayant vocation à servir de référence. L'unité expérimentale de Gotheron a développé une expertise unique sur la gestion sanitaire des vergers et met en place un projet de conduite agroécologique d'u...