• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

ACQUIS & PERSPECTIVE

Cette priorité mobilise les disciplines, installations et compétences « historiques » de nombreux départements de recherche de l’Inra en sciences de la vie, de l’environnement et des sociétés, en les connectant via des méta-programmes comme EcoServ, GISA, SelGen ou SMaCH. Elle bénéficie en premier lieu des avancées conceptuelles dans le domaine de l’agro-écologie, des réflexions sur la multiperformance des agricultures et du renforcement des recherches sur l’agriculture biologique.
Les déclinaisons du chantier scientifique sur l’agroécologie mené en 2011-2012 servent les priorités thématiques de l’Institut. Les réflexions conduites dans le cadre du volet « écosystèmes agricoles » de l’Evaluation Française des Ecosystèmes et des Services Ecosystémiques (EFESE) permettent d’imaginer une agriculture performante tout en étant plus respectueuse de la biodiversité.

L’orientation des recherches s’appuie sur de nombreux rapports, prospectives, expertises et études, notamment celles conduites dans le cadre de la DEPE, et sur plusieurs propositions du rapport #AgricultureInnovation2025. Ces recherches bénéficient enfin d’un partenariat avec le monde agricole, à travers une grande variété de dispositifs adaptés à chaque contexte de filière et coordonnés.

Les infrastructures et projets soutenus au titre du Programme Investissements d’Avenir (PIA) sont une ressource à pérenniser tout en veillant à l’ouverture sur des questions de recherche renouvelées et sur un spectre plus large, par exemple dans le cadre de la mise en oeuvre de démarches de recherche translationnelle.
Il en est de même du système d’information AgroSyst dont il s’agira d’étendre la couverture à des thématiques au-delà de la protection des cultures, en lien avec la plateforme de modélisation RECORD et la plateforme d’évaluation multicritère MEANS. Les ressources de l’Inra et de ses partenaires sur les sols seront mobilisées : système d’information, biodiversité, écotoxicologie, etc.
Enfin, l’Inra gère un dispositif expérimental extrêmement précieux pour cette priorité : fragilisé par les modalités actuelles de financement de la recherche, il s’agira de le mettre en valeur et de le pérenniser, le cas échéant en revoyant son modèle de financement.