• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

Décryptage du génome de la toute première plante

Mis à jour le 30/08/2017
Publié le 25/07/2017
Mots-clés : BAP - MIA - 3PERF-2

Le décryptage du génome de la toute première plante publié dans Nature Genetics

Photos de deux plantules. © Inra, J. François
Photos de deux plantules © Inra, J. François
En comparant la séquence d’ADN de plus de 35 génomes de plantes, une équipe de l’UMR GDEC (Clermont-Ferrand), avec la collaboration du département MIA, a reconstruit le génome ancestral de la première plante à fleurs : constitué de 15 chromosomes porteurs de plus de 20 000 gènes et datant de 214 millions d’années, une origine plus ancienne que celle supposée par les plus vieux fossiles de plantes connus à ce jour. L’apparition de copies surnuméraires de gènes ancestraux ainsi que la réorganisation des chromosomes ancestraux, au cours de l’évolution, a induit une plasticité génomique à l’origine de nouvelles espèces végétales ainsi qu’à leur adaptation à l’environnement changeant. Publiés dans Nature Genetics en 2017, ces travaux, exploitant le déluge de données génomiques des dernières décennies, sont fondateurs pour la compréhension de l’évolution des plantes et des mécanismes d’adaptation aux contraintes de l’environnement. Du point de vue de la recherche appliquée, ils permettent le transfert des connaissances entre espèces végétales modernes.

Murat F, Armero A, Pont C, Klopp C, Salse J (2017) Reconstructing the genome of the most recent common ancestor of flowering plants. Nature Genetics 49, 490–496 (2017) doi:10.1038/ng.3813