• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

La réduction des pesticides 

Mis à jour le 26/07/2017
Publié le 25/07/2017
Mots-clés : EA - 3PERF-2

La réduction des pesticides est majoritairement compatible avec de bonnes productivités et rentabilités des cultures

Coquelicots en fleur dans un champ de blé en région varoise... © Inra, SLAGMULDER Christian
Coquelicots en fleur dans un champ de blé en région varoise.. © Inra, SLAGMULDER Christian

L’étude publiée dans la revue Nature Plants s’appuie sur les données du point zéro de 946 fermes en grandes cultures et polyculture-élevage hors agriculture biologique du réseau DEPHY, réunies dans le système d’information Agrosyst développé par l’unité Infosol au service du programme Ecophyto. Elle utilise une méthode de régression moderne et des calculs d’effet marginal de l’indicateur de fréquence de traitement (IFT). La diversité des situations de production du réseau est mise à profit pour montrer qu’il n’y a pas de conflit entre faible usage des pesticides, forte productivité et profitabilité dans 77% des fermes. Il est estimé que l’usage des pesticides pourrait être réduit de 42% sans effet négatif sur ces performances dans 59% des fermes. Les situations d’incompatibilité entre réduction des pesticides et performances concernent des cultures rentables et fragiles, et ce constat pourrait orienter la distribution de l’effort de recherche pour le futur. Le travail a été conduit dans le cadre d’une thèse CIFRE réalisée à l’UMR Agroécologie de Dijon, qui s’inscrit dans la convention Inra – In Vivo.

Pour en savoir plus : Lechenet M, Dessaint F, Py G, Makowski D, Munier-Jolain N (2017) Reducing pesticide use while preserving crop productivity and profitability on arable farms. Nature Plants 3 (3). (http://dx.doi.org/10.1038/nplants.2017.8)