• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Labellisation de l’UMT eBIS

Publié le 10/01/2018
Mots-clés : SelGen - 3PERF-2 - PHASE - GA

réussir la transformation des structures d’évaluation génétique, en conformité au nouveau règlement zootechnique européen 

Cette UMT labellisée en 2017 rassemble l’INRA, IDELE (Institut de l'Elevage) et ALLICE (Union de coopératives d'Elevage) dans un projet de 5 ans pour mettre en œuvre et faire évoluer la sélection génomique dans toutes les populations bovines. Le projet intègre les nouveaux enjeux de la sélection associés aux changements globaux, aux évolutions technologiques comme la connaissance du génome, mais aussi aux changements réglementaires liés au règlement zootechnique européen.

Contexte et enjeux :
La sélection génomique a révolutionné la sélection bovine au cours des dix dernières années, avec un rôle majeur de l’UMT 3G rassemblant les mêmes acteurs. Cette transformation est cependant loin d’être terminée et la sélection génomique offre d’importantes opportunités complémentaires. Par ailleurs, le contexte réglementaire va être profondément modifié avec l’application du règlement zootechnique européen en novembre 2018.

Le projet de l’UMT comprend 4 axes :
- L’adaptation au règlement zootechnique européen, avec le transfert des évaluations génétique à une structure nouvellement créée au cours de l’année 2018 et un repositionnement dans la R&D ;
- L’intégration de diverses évolutions méthodologiques, comme l'utilisation des données de séquence, la prise en compte les mutations causales, la prédiction des effets non additifs des gènes et des interactions génotype x milieu, ou la prise en compte des phénomènes épigénétiques.
- L'analyse génétique de nouveaux caractères, en particulier ceux qui présentent un gros enjeu pour la durabilité des productions bovines : efficacité alimentaire, production de méthane, santé des animaux, qualité des produits. L’UMT intégrera également la recherche d’anomalies génétiques en s’appuyant sur l’Observatoire National des Anomalies Bovines.
- Des outils d’aide à la décision seront développés pour tirer parti de toutes les opportunités de la sélection génomique, à l’échelle de la population (pure ou croisée) mais aussi à l'échelle du troupeau dans un cadre où la majorité des femelles est génotypée.

Ce projet de 5 ans donne une visibilité aux actions conduites conjointement par les trois partenaires. Un premier enjeu est de réussir la transformation des structures d’évaluation génétique. Un second enjeu est d’intégrer toutes les évolutions envisagées à la sélection génomique pour la rendre plus efficace et durable.:

Contact : Didier Boichard (didier.boichard@inra.fr), Sophie Mattalia (Idele), Sébastien Fritz (Allice) ; Unité UMR 1313 GABI, Département GA, Centre INRA de Jouy en Josas