• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Adaptation des abeilles à miel sur l’île de La Réunion

Publié le 10/01/2018

La connaissance fine des génomes de populations d’abeilles Française sera un atout précieux pour les recherches en cours sur les marqueurs génétiques de résistance au parasite Varroa destructor

La population des abeilles à miel de l’île de la Réunion est un mélange entre la sous-espèce A. m. unicolor et une ou plusieurs sous-espèces importées d’Europe. Détection des régions du génome où l’un ou l’autre type est retrouvé préférentiellement, probablement en réponse à la sélection naturelle ou artificielle.

Dans un but de mieux comprendre la structuration des populations d’abeilles Françaises, une étude par séquençage de mâles haploïdes a été entreprise. Dans le cas particulier de l’île de La Réunion, la population d’abeilles est un mélange entre les sous-espècesApis mellifera unicolorde Madagascar et d’abeilles de sous-espèces Européennes. Cette population nous a permis de rechercher des zones du génome de type local ou importé, ayant subi des pressions de sélection.

Plusieurs régions chromosomiques pour lesquelles le type localApis mellifera unicolorou le type Européen ont été sélectionnés ont été mises en évidence. Bien que la proportion des deux types de génomes dans la population soit équilibrée, le type mitochondrial local est prépondérant, suggérant qu’il puisse avoir un avantage adaptatif.

Les analyses présentées dans cet article vont pouvoir être étendue à une étude plus large des populations d’abeilles métropolitaines. La connaissance fine des génomes de populations d’abeilles Française sera un atout précieux pour les recherches en cours sur les marqueurs génétiques de résistance au parasite Varroa destructor.

Article publié dans la revue Genome Biology and Evolution : David Wragg, Maéva Angélique Techer, Kamila Canale-Tabet, Benjamin Basso, Jean-Pierre Bidanel, Emmanuelle Labarthe, Olivier Bouchez, Yves Le Conte, Johanna Clémencet, Hélène Delatte, Alain Vignal; Autosomal and mitochondrial adaptation following admixture: a case study on the honeybees of Reunion Island., Genome Biology and Evolution, evx247, https://doi.org/10.1093/gbe/evx247

Contact : Alain Vignal, Unité GenPhySE UMR1388 (collaboration GeT US1426 et GABI UMR1313), Département Génétique Animale, Centre INRA de Recherche : Toulouse