• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Création du Centre Technique National du Biogaz et de la Méthanisation (CTBM)

Publié le 06/02/2019
Mots-clés : EA - BIORES-3

Structure de recherche technologique positionnée en support et au service de sa filière industrielle en phase d'émergence

Le Centre Technique National du Biogaz et de la Méthanisation (CTBM) a été créé en 2018 à l’initiative des principaux acteurs de la R&D dans le domaine, avec le soutien de l’interprofession du biogaz (Club Biogaz de l’ATEE) qui porte aujourd’hui la structure. L’INRA est à l’origine de cette initiative à travers la Business Unit d’INRA Transfert « IT-e », le LBE à Narbonne et l’UMR ECOSYS à Grignon. Structure de recherche technologique positionnée en support et au service de sa filière industrielle, le CTBM a pour missions d’animer et coordonner un réseau regroupant les principaux acteurs (économiques, R&D, pouvoirs publics et société civile) de la filière bio-méthane, afin notamment de contribuer à la consolidation d’une filière émergente à l’échelle du territoire national, porteuse d’enjeux économiques et environnementaux essentiels et de fortes perspectives de croissance. 

  • Contexte et enjeux

Avec un gisement mobilisable en 2030 de l’ordre de 90 TWh d’énergie primaire, la filière méthanisation a un rôle essentiel à jouer dans l’atteinte des objectifs de développement des énergies renouvelables de la France. Elle constitue à ce titre un des axes de développement inscrits dans la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) et la Loi de Transition Energétique (LTE). Cette filière compte déjà plus de 600 installations en France et ce parc devrait tripler pour être en phase avec les ambitions nationales. La dynamique est engagée et elle est d’autant plus positive que les avantages liés à la méthanisation sont nombreux : production de biométhane, réduction des émissions de gaz à effet de serre, emploi rural, traitement de déchets, retour de nutriments au sol. Plus largement, la méthanisation s’inscrit dans la transition écologique et solidaire des territoires. La filière du biométhane en France bénéficie donc de fortes perspectives de croissance : 2030 : 10% de la consommation de gaz (30 TWh), 5.000 méthaniseurs (6 GWg + 1 Gwé) ; 2050 : 6 Mds € de dépenses annuelles, 10 000 emplois directs, 60 000 emplois indirects.
Elle présente des spécificités nationales au niveau : i) Des ressources utilisables : agricoles principalement (cultures intermédiaires à vocation énergétique (CIVE), résidus de cultures, déjections, herbes et fourrages, …) et « co-digestion » (biodéchets du territoire, gisements pailleux…) , ii) De la réglementation environnementale et sanitaire stricte. Au total, la filière de méthanisation est donc une filière prometteuse mais qui est encore en phase d’émergence et qui fait face à des enjeux forts.

Structure de recherche technologique positionné en support et au service de sa filière industrielle, le CTBM a pour missions d’animer et coordonner un réseau regroupant les principaux acteurs (économiques, R&D, pouvoirs publics et société civile) de la filière biogaz au niveau national. L’objectif du CTBM est de répondre aux enjeux technologiques du secteur, lié notamment à certaines spécificités nationales et pour cela de construire et de conduire une feuille de route industrielle, en lien avec les pouvoir publics. Le but est notamment de conforter les acteurs économiques et les financeurs en identifiant des solutions technologiques fiables et rentables, et de contribuer ainsi à la professionnalisation d’une la filière biogaz émergeante à l’échelle du territoire.. © Inra, Romain Cresson, Michel Torrijos, Sabine Houot
Structure de recherche technologique positionné en support et au service de sa filière industrielle, le CTBM a pour missions d’animer et coordonner un réseau regroupant les principaux acteurs (économiques, R&D, pouvoirs publics et société civile) de la filière biogaz au niveau national. L’objectif du CTBM est de répondre aux enjeux technologiques du secteur, lié notamment à certaines spécificités nationales et pour cela de construire et de conduire une feuille de route industrielle, en lien avec les pouvoir publics. Le but est notamment de conforter les acteurs économiques et les financeurs en identifiant des solutions technologiques fiables et rentables, et de contribuer ainsi à la professionnalisation d’une la filière biogaz émergeante à l’échelle du territoire. © Inra, Romain Cresson, Michel Torrijos, Sabine Houot

  • Résultats

Le CTBM a pour vocation : i) d’animer et coordonner un réseau regroupant les acteurs de la filière (économiques, R&D, pouvoirs publics et société civile), ii) de répondre aux enjeux technologiques liés notamment à des spécificités nationales, comme la gestion des matières premières de type « fibreuses » (fumiers, résidus de culture) ou résiduaires, iii) de conforter les financeurs en identifiant des solutions technologiques fiables et rentables, iv) de construire et conduire une feuille de route industrielle en lien avec les pouvoir publics, v) de contribuer à la professionnalisation de la filière biogaz. LE CTBM a aussi pour mission de synthétiser et diffuser les connaissances auprès de la filière professionnelle, de fédérer l’expertise scientifique en réalisant des études sur des sujets fédérateurs. La consolidation de la filière bio-méthane face à des enjeux forts, notamment en termes de recherche et de développement technologique a amené les principaux acteurs de la recherche française dans le domaine, soutenus par l’interprofession du biogaz (Club Biogaz de l’ATEE) à créer le CTBM. Deux unités du département EA sont impliquées dans cette démarche : le LBE et l’UMR ECOSYS, ainsi que la Business Unit d’INRA Transfert (ITe), qui est à l’origine de cette initiative. Le CTBM sera opérationnel dès la prise de fonction du Directeur Exécutif, début 2019.

  • Perspectives

- Prise de fonction du Directeur Exécutif (février 2019),
- Elargissement du cercle des partenaires : scientifiques, industriels, pouvoir publics et société civile,
- 1er Forum du CTBM organisé en 2019

  • Contact

Romain Cresson (romain.cresson@inra.fr)  IT-e (Business Unit d’INRA Transfert Environnement), Michel Torrijos (michel.torrijos@inra.fr), LBE à Narbonne, Centre INRA de Montpellier,  Sabine Houot (sabine.houot@inra.fr), ECOSYS, Centre INRA de Versailles-Grignon

 

Structure de recherche technologique positionné en support et au service de sa filière industrielle, le CTBM a pour missions d’animer et coordonner un réseau regroupant les principaux acteurs (économiques, R&D, pouvoirs publics et société civile) de la filière biogaz au niveau national. L’objectif du CTBM est de répondre aux enjeux technologiques du secteur, lié notamment à certaines spécificités nationales et pour cela de construire et de conduire une feuille de route industrielle, en lien avec les pouvoir publics. Le but est notamment de conforter les acteurs économiques et les financeurs en identifiant des solutions technologiques fiables et rentables, et de contribuer ainsi à la professionnalisation d’une la filière biogaz émergeante à l’échelle du territoire.