• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

#BioRes-1

Le développement des biotechnologies vertes et blanches

  • Domestication et adaptation de nouvelles espèces pour tirer parti des sols moins productifs et des friches, et exploitation des cultures intermédiaires
  • Caractérisation phénotypique et génomique des mécanismes de production des lignocelluloses et des lipides
  • Biologie de synthèse appuyée sur les méthodes de modélisation et conception issues de la biologie des systèmes.

L’agriculture et la forêt contribuent depuis toujours à la satisfaction de besoins en matière d’alimentation, d’énergie, de matériaux et de molécules biosourcés. L’enjeu de cet objectif est de bénéficier des particularités du vivant pour disposer de végétaux adaptées aux usages et aux procédés de la bioéconomie. L’origine biologique des matières mises en œuvre oriente sur les biotechnologies vertes et blanches (départements BAP , EFPA ), ainsi que sur les catalyseurs (enzymes, microorganismes et consortia microbiens) dans une double logique d’efficacité et d’efficience (départements MICA , CEPIA , métaprogramme MEM ). Ce domaine est en lien direct avec les avancées de la biologie moderne à haut débit et la précision accrue en ingénierie moléculaire (départements BAP , CEPIA , MICA , MIA , métaprogramme MEM ). Le département MIA  est également concerné par les travaux de représentation et de modélisation des réseaux métaboliques, de leurs régulations jusqu’à la biologie de synthèse. Le métaprogramme MEM  répond à un riche front de science qui doit susciter des innovations en ingénierie raisonnée des écosystèmes microbiens.

Mots-clés : BIORES-1

Le département MICA contribue à l'objectif #BioRes-1

 
 
Publié le 01/12/2016

Caractérisation phénotypique et génomique des mécanismes de production des lignocelluloses et des lipides ; Biologie de synthèse appuyée sur les méthodes de modélisation et de conception issues de la biologie des systèmes.

Le département Microbiologie et Chaîne Alimentaire (MICA) développe des études associant la biologie des systèmes et la biologie de synthèse afin de transformer des matériaux par des microorganismes ou des écosystèmes et de produire des biens et services....

Le département CEPIA contribue à l'objectif #BioRes-1

 
 
Publié le 30/11/2016

Caractériser et modéliser les structures des matières premières et transformées jusqu’aux produits finis (CT1)

La construction de la qualité des bioproduits nécessite une compréhension fine des relations structure-propriété-fonction. Ces relations sont caractérisées par des approches physiques et chimiques diverses qui visent à décrire les structures des matières aux différents stades de transformation et à préciser les réactivités de celles-ci aux échelles différentes...

Le département EFPA contribue à l'objectif #BioRes-1

 
 
Publié le 29/11/2016

Les travaux sur les mécanismes de production des lignocelluloses au sein du département se déclinent selon 4 grands axes, (i) évaluation de différentes espèces forestières pour leur aptitude à la production durable de biomasse à vocation énergétique dans différentes conditions pédo-climatiques avec une sylviculture adaptée : TCR et TTCR (peuplier, saule, robinier) et FCR (futaie à courte révolution, différentes essences résineuses…) ; (ii) évaluation de la qualité techn...

Le département BAP contribue à l'objectif #BioRes-1

 
 
Publié le 28/11/2016

Le département Biologie et Amélioration des Plantes (BAP) contribue à cet objectif à travers plusieurs enjeux structurants et fronts de science de son schéma stratégique : EnjS4, EnjS1, FS4, FS7, FS8

Une conversion efficace de la biomasse végétale nécessite la caractérisation biochimique et génomique de la production des lipides et des lignocelluloses et son adaptation aux différents usages (bioénergie, molécules bio-sourcées, biomatériaux). Le Département conduit à la fois...

Le département MIA contribue à l'objectif #BioRes-1

 
 
Publié le 27/11/2016

Plusieurs équipes de Mathématiques et Informatique Appliquées (MIA) développent des recherches dont l’objectif est d’intégrer des connaissances issues de la génétique et de la biologie des systèmes, afin de modéliser des dynamiques microbiennes ou des processus de morphogénèse et de croissance des plantes. Associée à des méthodes d’optimisation et de conception in silico, une partie de ces travaux contribue au développement de la biologie de synthèse. (AM2, AM3, CT1).
MI...