• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

#BioRes-1

Le développement des biotechnologies vertes et blanches

  • Domestication et adaptation de nouvelles espèces pour tirer parti des sols moins productifs et des friches, et exploitation des cultures intermédiaires
  • Caractérisation phénotypique et génomique des mécanismes de production des lignocelluloses et des lipides
  • Biologie de synthèse appuyée sur les méthodes de modélisation et conception issues de la biologie des systèmes.

L’agriculture et la forêt contribuent depuis toujours à la satisfaction de besoins en matière d’alimentation, d’énergie, de matériaux et de molécules biosourcés. L’enjeu de cet objectif est de bénéficier des particularités du vivant pour disposer de végétaux adaptées aux usages et aux procédés de la bioéconomie. L’origine biologique des matières mises en œuvre oriente sur les biotechnologies vertes et blanches (départements BAP , EFPA ), ainsi que sur les catalyseurs (enzymes, microorganismes et consortia microbiens) dans une double logique d’efficacité et d’efficience (départements MICA , CEPIA , métaprogramme MEM ). Ce domaine est en lien direct avec les avancées de la biologie moderne à haut débit et la précision accrue en ingénierie moléculaire (départements BAP , CEPIA , MICA , MIA , métaprogramme MEM ). Le département MIA  est également concerné par les travaux de représentation et de modélisation des réseaux métaboliques, de leurs régulations jusqu’à la biologie de synthèse. Le métaprogramme MEM  répond à un riche front de science qui doit susciter des innovations en ingénierie raisonnée des écosystèmes microbiens.

Mots-clés : BIORES-1

Parasitisme électronique dans les écosystèmes microbiens

 
 
Publié le 09/01/2018

envisager l’utilisation de microbes électroactifs ou d’électrodes pour le pilotage des fermentations ?

Des travaux récents du LBE ont démontré l’existence de transferts d’électrons entre espèces microbiennes aboutissant à une relation parasitique. En effet, dans ces travaux, le microbe receveur voit son rendement de croissance diminuer lorsqu’il reçoit des électrons car ceux-ci semblent perturber les régulations cellulaires. Ce phénomène ouvre de nouvelles perspectives p...

Nouvelle étape de franchie dans la substitution de la pétrochimie 

 
 
Publié le 09/01/2018

Construction d'une voie métabolique au sein d'une bactérie pour la production du synthon chimique, l'acide 2,4 dihydroxybutyrique" par voie biotechnologique

Un des grands défis de la biotechnologie industrielle actuelle, aussi appelée Biotechnologie Blanche, est de produire par des microorganismes, des molécules chimiques à partir de source de carbone dites ‘renouvelables’ comme la cellulose et les hemicelluloses composant le bois et la paille par exemple, et qui se substituent avant...

L’allocation parcimonieuse des ressources au cœur de la définition des réseaux de régulation des cellules

 
 
Publié le 08/01/2018

prédire, pour un milieu de culture donné, l'ensemble des composantes internes de la cellule 

L’équipe a introduit en 2009, puis validé biologiquement en 2015, la méthode RBA (Resource Balance Analysis) qui permet de prédire, pour un milieu de culture donné, l’ensemble des composantes internes de la cellule (enzymes, ribosome, flux, etc.). Approfondissant cette approche, cet article s’attache à montrer que l’émergence des réseaux de régulation dans les cellules résulte en p...

Des avancées majeures pour l’utilisation de la levure Yarrowia lipolytica en biotechnologie

 
 
Publié le 08/01/2018

L'ingénierie métabolique des systèmes

Construction du premier réseau de régulation, mise au point des premiers promoteurs synthétiques performants inductibles et marqueurs cataboliques, pour le développement de l’ingénierie métabolique chez la levure Yarrowia lipolytica. Développement de nouvelles souches présentant des productions améliorées pour un édulcorant et un synthon. Organisation d’une conférence internationale.

  • Contexte et enjeux

Pour réduire le temps et les c...

Une nouvelle étape de franchie dans la substitution de la pétrochimie

 
 
Publié le 04/01/2018

La construction d'une voie métabolique au sein d'une bactérie pour la production du synthon chimique, l'acide 2,4 dihydroxybutyrique par voie biotechnologique

Une équipe de chercheurs du LISBP en partenariat avec la société industrielle Adisseo et Toulouse White Biotechnologie a réussi la prouesse scientifique de construire une voie métabolique entièrement nouvelle (voie synthétique) qui, exprimée dans une bactérie, permet à celle-ci de produire à partir de glucose de l’acide 2,...