• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

#BioRes-2

L’apport des biotechnologies et des procédés pour de nouvelles ressources adaptées aux usages

  • Élucidation des relations structure-propriété pour les matières d’intérêt, de manière à favoriser des productions végétales adaptées à leurs usages
  • Applicabilité de la loi des économies d’échelle dans les approches systémiques, pour stimuler la conception des procédés avec les outils actuels d’écoconception
  • Développement (i) de nouvelles sources protéiques : micro-algues, micro-organismes, insectes, coproduits de la transformation des productions animales ; (ii) de technologies et procédés présentant simultanément une meilleure préservation des fonctionnalités des protéines et un moindre impact environnemental (eau et énergie notamment).

La montée des enjeux environnementaux conduit à revisiter les filières alimentaires et à définir une chimie verte du carbone renouvelable. Cet objectif s’inscrit dans une logique d’économie circulaire, qui vise à réduire les quantités de matière - et indirectement d’énergie - utilisées à tous les niveaux par une optimisation des ressources, ainsi qu’à réduire les prélèvements de ressources et les rejets de déchets et polluants. L’écoconception conduit à renouveler profondément les schémas de production et de transformation des produits, jusqu’à la gestion de leurs fins de vie (départements CEPIA , EA , MICA ). Les usages en cascade (département CEPIA ), en allant jusqu’au bouclage des cycles N et P à partir des déchets (département EA ), créent des opportunités concrètes de développement durable. La valorisation de nouvelles sources protéiques pour l’alimentation des animaux se positionne dans la même dynamique (département PHASE ).
Les transitions attendues sont d’ordres technologique et organisationnelle.

Mots-clés : BIORES-2

Création d'une levure cellulolytique pour le bioraffinage de la biomasse 

 
 
Publié le 25/07/2017

Création d’une levure cellulolytique pour le bioraffinage de la biomasse

Logo LISBP. © Inra, LISBP
Logo LISBP © Inra, LISBP

Les biomasses lignocellulosiques, telles que les pailles céréalières ou le bois, sont des réservoirs de glucose, le constituant unique de la cellulose. Dans la Nature, la dégradation de ces matières récalcitrantes est majoritairement conduite par des champignons filamenteux possédant des arsena...

Des plastiques à la durée de vie contrôlée

 
 
Publié le 25/07/2017

Des plastiques à la durée de vie contrôlée – Lancement opérationnel de la Joint-Venture CARBIOLICE

 
Le procédé licencié par Carbios à CARBIOLICE est basé sur un procédé enzymatique innovant qui consiste à incorporer des enzymes au cœur des plastiques afin de les rendre biodégradables. Après usage, les enzymes dégradent le plastique en molécules de base assimilables par les micro-organismes de l’environnement, et la biodégradation de ce plastique enzymé pe...

Le département MICA contribue à l'objectif #BioRes-2

 
 
Publié le 23/11/2016

Élucidation des relations structure-propriété pour les matières d’intérêt ; Développement de nouvelles sources protéiques, de technologies et de procédés.

Le département Microbiologie et Chaîne Alimentaire (MICA) contribue, via la caractérisation et l’ingénierie des microorganismes et des écosystèmes en prenant en compte le procédé, à l’amélioration des propriétés nutritionnelles et organoleptiques de certains aliments et peut contribuer à la valorisation de copro...

Le département CEPIA contribue à l'objectif #BioRes-2

 
 
Publié le 22/11/2016

La contribution du département Caractérisation et Élaboration des Produits Issus de l’Agriculture (CEPIA) à cet objectif correspond à des compétences de caractérisation et de modélisation des matières et des produits, et de connaissance des mécanismes et systèmes de tranformation de matières premières en produits finis. Elle vise principalement la conception raisonnée de la qualité des aliments et des bioproduits à travers notamment l'application des approches d'ingénierie...

Le département EA contribue à l'objectif #BioRes-2

 
 
Publié le 21/11/2016

Dans l'enjeu structurant "Gestion, protection et restauration des ressources air, eau et sol", les objectifs sont de concevoir des processus biologiques et physico-chimiques pour la remédiation des ressources en air, eau et sol. Par exemple, le traitement des effluents pour la production de gaz. S'agissant du bouclage des cycles N-P et du stockage du carbone dans les sols, les actions du département s'orientent sur la connaissance des processus relatifs à des étapes clés des cycles tels...