• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

Evaluation des Ecosystèmes et des Services Ecosystémiques

Mis à jour le 26/07/2017
Publié le 25/07/2017
Mots-clés : EA - 3PERF-1 - CLIMAT-3

L’étude Evaluation Française des Ecosystèmes et des Services Ecosystémiques – Cas des écosystèmes agricoles

Dans le parc naturel régional des Alpilles (Bouches-du-Rhône), les pratiques pastorales permettent une gestion raisonnée des ressources végétales. Ce débroussaillage par des troupeaux assure un entretien annuel de zones abandonnées de longue date. Ces pratiques limitent les risques d’incendie. Ici, le troupeau est conduit par un berger pendant la journée et parqué la nuit dans un grand parc délimité par quatre fils électrifiés.. © © INRA, VINCENT Marc
Dans le parc naturel régional des Alpilles (Bouches-du-Rhône), les pratiques pastorales permettent une gestion raisonnée des ressources végétales. Ce débroussaillage par des troupeaux assure un entretien annuel de zones abandonnées de longue date. Ces pratiques limitent les risques d’incendie. Ici, le troupeau est conduit par un berger pendant la journée et parqué la nuit dans un grand parc délimité par quatre fils électrifiés. © © INRA, VINCENT Marc
Le programme national d’Evaluation Française des Ecosystèmes et des Services Ecosystémiques (EFESE) du ministère en charge de l’environnement, dont le volet « Ecosystèmes agricoles » a été confié à l’Inra et coordonné par la DEPE, vise à identifier les biens et les services écosystémiques (SE) fournis par les écosystèmes agricoles, à en faire une évaluation biophysique spatialisée et, pour certains d’entre eux, une évaluation économique. Cette étude, dont le rapport a été remis au printemps 2017, quantifie et cartographie les SE fournis par les écosystèmes agricoles français sur la base d’une compilation de la littérature scientifique, d’un traitement statistique de données croisées (Corine Land Cover, Teruti et Teruti-Lucas, Statistique agricole annuelle, Registre parcellaire graphique, Pratiques culturales) et, pour certains services, d’une approche originale par modélisation dynamique à une résolution spatiale fine (STICS, PASIM). Le département EA a été fortement mobilisé pour la conduite de cette étude conduite par la DEPE de l’Inra : l’étude a été placée sous la responsabilité scientifique de deux chercheurs INRA, dont un du département EA. Des scientifiques du département EA ont également eu à charge l’étude de la moitié des services étudiés, dont la stabilisation des sols, la régulation de la qualité de l’eau et du climat global. Un effort important de clarification des concepts a été mené conjointement avec le métaprogramme EcoServ. Le colloque de restitution aura lieu le 24 octobre 2017, et un numéro spécial de la revue « Agronomy for Sustainable Development » sera dédié à la valorisation académique de l’étude. Trois livrables seront rendus publics à l’occasion du colloque : i) le rapport scientifique rédigé par le collectif d’experts, une « synthèse pour décideurs » rédigée par la DEPE, un résumé pour communication des principaux résultats. Cette étude a vocation à devenir, en synergie avec les actions internationales du métaprogramme EcoServ, une référence internationale pour l’évaluation biophysique des services rendus par les agroécosystèmes.