• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

#Climat-1

L’adaptation de l’agriculture et de la forêt au changement climatique

  • Modélisation multi-échelle des impacts du changement climatique, des risques et de l’adaptation 
  • Identification d’indicateurs de la capacité d’adaptation et de la vulnérabilité
  • Étude de la résilience des systèmes de production à la variabilité climatique
  • Sélection végétale et animale, critères et méthodes pour la gestion dynamique des ressources génétiques, épigénétique
  • Étude des mécanismes d’adaptation à court terme, de transformation à moyen terme et de transition à long terme des territoires et des filières.

L’intégration de la problématique de l’adaptation au changement climatique implique de mobiliser des concepts tels que la résilience des systèmes agricoles ou forestiers, en lien direct avec les démarches de l’agro-écologie (départements EA, EFPA, PHASE et SAD). L’accent est mis sur le rôle clé de la biodiversité intra- et interspécifique dans les processus d’adaptation (départements BAP, EA et EFPA). La sélection animale ou végétale et la gestion dynamique des ressources génétiques forment l’une des bases de la démarche, avec une référence fréquente aux processus épigénétiques (départements BAP, GA et EFPA). Parallèlement, il s’agit de limiter les impacts du changement climatique sur la santé animale et végétale (départements PHASE, SA et SPE, métaprogrammes SMACH et GISA). Adapter l’agriculture et les forêts au changement climatique, c’est aussi prendre en compte les dimensions économiques et sociales de la perception des risques et des stratégies d’adaptation (départements SAD et SAE2) et proposer des outils et méthodes pour l’évaluation multicritère des options (département EA, métaprogramme ACCAF). La modélisation multi-échelle des impacts du changement climatique, des risques et de l’adaptation soulève la question de l’acquisition et du traitement de données de nature variée (département MIA). La démarche à adopter est de nature pluridisciplinaire et elle doit nécessairement aborder plusieurs échelles spatiales et temporelles (métaprogrammes ACCAF et GloFoodS). Elle doit aussi viser à dépasser les actions palliatives/à court terme pour proposer des stratégies de rupture biotechnique ou organisationnelle (métaprogrammes ACCAF, SMACH et GISA).

Mots-clés : CLIMAT-1

Différentes stratégies génétiques au sein d’une population pour s’adapter au changement climatique

 
 
Publié le 23/01/2018

A quel rythme une population évolue - et comment évolue-t-elle - dans un milieu hétérogène ?

Dans un récent article publié dans la revue Nature Ecology & Evolution (DOI: 10.1038/s41559-017-0297-1), l’équipe de Fabrice Roux a identifié une nouvelle forme d’architecture génétique permettant une évolution phénotypique rapide face au changement climatique sans affecter la variation génétique présente au sein des populations sauvages d’Arabidopsis thaliana.  Fruit d’une col...

Les plantes au rythme des saisons

 
 
Publié le 20/01/2018

un guide pour l’observation de la phénologie, tourné aussi bien vers les professionnels que le grand public

Cet ouvrage de référence décrit toutes les informations pertinentes pour initier le lecteur à l'observation des principaux événements phénologiques des plantes et comprendre les enjeux de la science complexe qu'est la phénologie dans le contexte du changement climatique. 79 plantes communes y sont présentées sous la forme de fiches détaillées (identification, écologie et...

CulturTruf : un projet d’expérimentation national financé par FranceAgriMer issu du partenariat exemplaire entre l’INRA et la filière trufficole

 
 
Publié le 20/01/2018

le déficit hydrique estival est l’un des principal facteur expliquant les variations de production annuelle

  • Résumé 

Depuis mars 2016, FranceAgriMer finance un projet d’expérimentation national, CulturTruf, coordonné par l’INRA et co-construit avec la filière trufficole. Il a pour objectifs d’optimiser la gestion de l’eau dans les plantations truffières en couplant des approches de recherche fondamentale et finalisée. Il répond pleinement à une forte demande de la fili...

Recherche et innovation pour la forêt du 21e siècle 

 
 
Publié le 20/01/2018

signature d’une nouvelle convention-cadre entre Inra et l’ONF

L’Inra, premier organisme de recherche forestière en Europe et l’ONF, premier gestionnaire de forêts en France, renouvellent et font évoluer le cadre de leur collaboration en créant notamment un pôle de Recherche et Développement Innovation sur le renouvellement des peuplements forestiers. Le 21 février 2017, à Champenoux, sur le centre Inra Grand Est-Nancy, Philippe Mauguin, PDG de l’Inra et Christian Dubreuil, Di...

Résilience du chêne sessile aux variations climatiques en Europe

 
 
Publié le 20/01/2018

la survie et la croissance des populations méridionales seront nettement plus affectées que celles des populations du nord de l’Europe

Des chercheurs de l’Inra, en collaboration avec l’Office national des forêts (ONF) et des partenaires européens, ont mis en évidence une forte résilience du chêne sessile aux variations climatiques (températures et précipitations). Cette résilience globale masque cependant des réponses différentielles des populations selon leur origine. En ré...