• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

#Climat-2

La maîtrise de la contribution de l’agriculture et de la forêt à l'effet de serre

  • Caractérisation des liens entre effet de serre et changements directs et indirects d’affectation des terres
  • Méthodes d’élaboration de bilans de gaz à effet de serre des filières et des territoires
  • Compréhension des processus biologiques pour le stockage durable de carbone dans les sols
  • Analyse des mécanismes et modalités des transitions climatiques et énergétiques en agriculture et en sylviculture
  • Développement de méthodes de suivi des gaz à effet de serre, et des effets sur les marchés, les politiques publiques et le système d’assurances
  • Analyse des impacts de l’atténuation sur la production, la qualité et les services des écosystèmes.

Les contributions à cet objectif concernent en premier lieu la maitrise des émissions de gaz à effet de serre, le bouclage des cycles biogéochimiques, le stockage du carbone dans les sols et la biomasse. Les départements EA et EFPA y contribuent via leurs travaux sur la gestion des sols et des systèmes forestiers. La maîtrise des émissions de gaz à effet de serre par l’élevage mobilise les départements PHASE, GA, SA et MICA notamment sur des problématiques d’alimentation et de fonctionnement du microbiote digestif. Le département SAE2 contribue à l’évaluation économique de cette maîtrise à toutes les échelles, le département SAD à l’accompagnement des transitions. L’étude des interactions entre la plante et le sol au sein des départements EA, EFPA et BAP, ou l’élaboration de bilans de gaz à effet de serre (départements EA, PHASE, EFPA) mobilisent le département MIA pour le développement de modèles et la réalisation de simulations. Le métaprogramme ACCAF aborde ces questions de manière indirecte, en analysant les conséquences en matière d’atténuation des options d’adaptation. Les métaprogrammes GloFoodS et EcoServ contribuent pleinement à cet objectif, notamment dans l’évaluation et l’arbitrage des fonctions et services des systèmes agricoles et forestiers, d’un point de vue méthodologique et de déclinaison à l’échelle globale. Enfin, des perspectives existent pour une implication du métaprogramme GISA.

Mots-clés : CLIMAT-2

Le département MICA contribue à l'objectif #Climat-2

 
 
Publié le 13/11/2016

Gestion adaptative de la biodiversité : capacités d’évolution à plusieurs niveaux d’organisation (intra et inter-espèces) et échelles spatiales (continuités écologiques). le département Microbiologie et Chaîne Alimentaire (MICA) est impliqué dans la priorité #Climat-2 à travers les études sur le microbiote digestif en collaboration avec les départements GA et Phase sur la maîtrise des gaz à effet de serre (GES) issus de l’élevage.
MICA CT3

Schéma stratégique du dépar...

Le département EA contribue à l'objectif #Climat-2

 
 
Publié le 12/11/2016

Cet objectif est largement développé dans l’enjeu « Bouclage des cycles N-P et stockage du carbone dans les sols ».
Il s’agit de quantifier et de cartographier les stocks et les flux CNPS dans les agrosystèmes et produire des modèles simulant leurs évolutions à différentes échelles spatio-temporelles, de la parcelle à la planète ; d’identifier des leviers d’atténuation du changement climatique et de quantifier le potentiel d’atténuation associé. Pour cela, certaines...

Le département EFPA contribue à l'objectif #Climat-2

 
 
Publié le 11/11/2016

L’adaptation des écosystèmes au changement climatique n’a de sens que si elle est associée à des démarches visant à réduire les concentrations atmosphériques en gaz à effet de serre (GES), via la réduction de leurs sources ou le stockage des éléments correspondants dans différents compartiments environnementaux. En s’appuyant sur les mesures et la modélisation multi-échelle des flux et bilans de GES, nous contribuons à la compréhension des cycles biogéochimiques, des...

Le département BAP contribue à l'objectif #Climat-2

 
 
Publié le 10/11/2016

Compréhension des processus biologiques pour le stockage durable de carbone dans les sols : les racines des plantes et leur interaction avec la microflore du sol constituent un réservoir possible pour le stockage durable du carbone dans les sols. La contribution de la génétique consiste à examiner ("phénotyper") la variabilité naturelle de l'architecture racinaire disponible et de sélectionner ultérieurement des variétés avec une capacité accrue de stockage de carbone. Elle rend...

Le département PHASE contribue à l'objectif #Climat-2

 
 
Publié le 09/11/2016

Des méthodes, des technologies et des modèles sont développés pour mesurer et maitriser les flux des GES des élevages. C'est l'objectif de la plateforme de Mesure des Echanges de Gaz Entre le Vivant et l’Environnement à Rennes, et les travaux réalisés dans le cadre du Consortium Méthane (INRA avec 6 partenaires privés) pour quantifier les émissions de méthane par les ruminants (greenfeed) et rechercher des voies de mitigation au niveau de l'animal (par exemple à l'aide d'addit...