#Inra2025 #Food : une alimentation saine et durable

Une alimentation saine et durable

Retour à l'accueil #Inra2025

Priorité #Food : une alimentation saine et durable

L’approvisionnement des consommateurs, souvent urbains, en aliments sains et produits dans un souci de durabilité de l’ensemble de la chaîne alimentaire, appelle des travaux de recherche sur les relations entre urbanité et alimentation, sur les impacts – positifs comme négatifs – des systèmes alimentaires sur la santé et sur la conception des qualités des aliments, en lien avec l’amont des systèmes alimentaires.

 

Contexte et vision
Acquis et perspective

3 Objectifs


> #Food-1 : De nouveaux systèmes alimentaires territorialisés, notamment
urbains

> #Food-2 : Les systèmes alimentaires
alliés de la santé

  > #Food-3 : Les qualités des aliments élaborées dès l’amont

 

Objectifs ONU du développement durable

 

Objectif ONU 2 : éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable

Objectif ONU 3 : permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge

Objectif ONU 6 : garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau

Objectif ONU 11 : faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables

Objectif ONU 12 : établir des modes de consommation et de production durables

 

Défis de la Stratégie Nationale de Recherche

 

Défi SNR : sécurité alimentaire et défi démographique

Sécurité alimentaire
et défi démographique 

Défi SNR : santé et bien-être

Santé et bien-être

Défi SNR : transports et systèmes urbains durables

Transports et systèmes
urbains durables

Nombre de résultats par page

De nouveaux gènes d’intérêt identifiés pour la qualité de la viande chez le poulet

 
 
Publié le 06/05/2019

Des gènes d'intérêt pour le PH ultime ... 

Les modes de consommation des viandes de volailles sont en constante évolution avec une baisse régulière de la part des volailles entières au profit des viandes découpées et des produits élaborés. Ceci montre toute l’importance d’une meilleure maîtrise de la qualité technologique de la viande dès l’amont grâce notamment à la génétique. Nous avons identifié de nouveaux gènes d’intérêt pour le pH ultime, facteur déterminan...

La restauration collective, un levier pour la (re)territorialisation de l’alimentation ?

 
 
Publié le 27/02/2019

Séminaire INRA-UNCPIE

L’Union nationale des centres permanents d’initiatives pour l’environnement UNCPIE, réseau associatif dans le champ de l’environnement et du développement durable, et le métaprogramme DID’IT ont organisé un séminaire les 4 et 5 avril 2018 sur le rôle de la restauration collective dans la (re)territorialisation de l’alimentation. Partant des travaux de recherche de l’INRA et d’expériences locales concrètes, le séminaire visait à comprendre les li...

Sak4, une enzyme originale pour favoriser le flux de gènes chez les bactériophages

 
 
Publié le 19/02/2019

la phagothérapie d'actualité dans un contexte de bactéries résistantes aux antibiotiques

Les bactériophages, ou virus bactériens, sont présents dans tous les écosystèmes microbiens et sont des vecteurs de transfert horizontal de gènes. Nous avons montré cependant que très peu d’entre eux véhiculent des gènes de résistance aux antibiotiques (Enault et al. 2016), contrairement aux plasmides conjugatifs. Cependant, ils véhiculent diverses toxines, et semblent être des sources i...

La remarquable évolution génomique des levures de fromage et de vin

 
 
Publié le 18/02/2019

Saccharomyces cerevisiae a façonné son génome pour s'adapter à des environnements différents

Les levures S. cerevisiae présentent des populations spécifiques associées à leurs niches écologiques. Le séquençage du génome de 82 souches de vin, de vin de voile, de rhum, de pain, de fromage (et lait fermenté), de chêne a révélé leurs spécificités. Les génomes des souches de ces populations diffèrent par leur contenu génique, l’amplification et la différentiation de certai...

Consommation d’aliments ultra-transformés et risque de cancer

 
 
Publié le 13/02/2019

Plus de 100 000 participants suivis sur 8 ans 

Une nouvelle étude associant des chercheurs de l'Inserm, de l'Inra et de l’Université Paris 13 (Centre de recherche épidémiologie et statistique (CRESS) Sorbonne Paris Cité, équipe EREN) suggère une association entre la consommation d'aliments ultra-transformés et le sur-risque de développer un cancer. Au total, 104 980 participants de la cohorte française NutriNet-Santé ont été inclus. Au cours du suivi (8 ans), 2 228 cas de cancer...