#Inra2025 #Food : une alimentation saine et durable

Une alimentation saine et durable

Retour à l'accueil #Inra2025

Priorité #Food : une alimentation saine et durable

L’approvisionnement des consommateurs, souvent urbains, en aliments sains et produits dans un souci de durabilité de l’ensemble de la chaîne alimentaire, appelle des travaux de recherche sur les relations entre urbanité et alimentation, sur les impacts – positifs comme négatifs – des systèmes alimentaires sur la santé et sur la conception des qualités des aliments, en lien avec l’amont des systèmes alimentaires.

 

Contexte et vision
Acquis et perspective

3 Objectifs


> #Food-1 : De nouveaux systèmes alimentaires territorialisés, notamment
urbains

> #Food-2 : Les systèmes alimentaires
alliés de la santé

  > #Food-3 : Les qualités des aliments élaborées dès l’amont

 

Objectifs ONU du développement durable

 

Objectif ONU 2 : éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable

Objectif ONU 3 : permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge

Objectif ONU 6 : garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau

Objectif ONU 11 : faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables

Objectif ONU 12 : établir des modes de consommation et de production durables

 

Défis de la Stratégie Nationale de Recherche

 

Défi SNR : sécurité alimentaire et défi démographique

Sécurité alimentaire
et défi démographique 

Défi SNR : santé et bien-être

Santé et bien-être

Défi SNR : transports et systèmes urbains durables

Transports et systèmes
urbains durables

Nombre de résultats par page

Quand Listeria monocytogenes s’endort

 
 
Publié le 24/05/2018

La capacité de Listeria monocytogenes à générer des formes intracellulaires dormantes qui pourraient être hébergées de façon insoupçonnée chez leur hôte

  • Résumé

Infection grave, d'origine alimentaire, due à la bactérie Listeria monocytogenes, la listériose est associée à des manifestations cliniques sévères et un taux de mortalité élevé chez les individus dont le système immunitaire est affaibli. Des chercheurs de Micalis, en collaboration avec des collègues de l...

Fusarium graminearum, un génome à deux vitesses

 
 
Publié le 10/01/2018

Un enjeu agronomique et sanitaire majeur à l'échelle mondiale

De récentes observations suggèrent une évolution rapide des populations de F. graminearum, agent majoritaire de la fusariose des épis et principal responsable de la contamination des grains par des mycotoxines de la famille des trichothécènes, questionnant ainsi la durabilité des moyens de luttes actuels. Mieux comprendre le potentiel adaptatif du pathogène est déterminant pour anticiper la survenue d’épidémies et d...

Compréhension du métabolisme azoté et des arômes en fermentation œnologique

 
 
Publié le 09/01/2018

 Ce travail ouvre la voie au développement d’un modèle descriptif et prédictif de la production des arômes fermentaires

Une méthode d’analyse quantitative du métabolisme, basée sur la réconciliation de bilans massiques et isotopiques d’une série d’expériences de traçage isotopique a été développée pour comprendre comment les levures gèrent une ressource d’azote multiple. Cette approche a apporté un éclairage original d’une part sur le devenir intracellulaire de c...

Capture de grands fragments d’ADN par hybridation

 
 
Publié le 09/01/2018

de nouvelles perspectives sur la capacité à identifier de nouveaux micro-organismes et leurs capacités métaboliques

La capture de grands fragments d’ADN permet de reconstruire de grandes régions génomiques et de révéler une diversité génétique encore inconnue. Cette nouvelle approche permet de dépasser les limites des techniques actuelles notamment lors de l’exploration des microbiotes par metabarcoding ou par séquençage direct métagénomique.

L’identification des micro-org...

La composition du microbiote intestinal prédit l’efficacité et la tolérance de l’immunothérapie du cancer chez l’homme

 
 
Publié le 09/01/2018

une étude clinique menée chez 26 patients

Des équipes de l’AP-HP, de l’INRA, de Gustave Roussy et de l’Inserm montrent le rôle du microbiote dans la réponse aux immunothérapies du cancer. Elles révèlent que chez l’homme, la composition du microbiote intestinal aide à identifier les malades qui vont répondre favorablement ou non au traitement du mélanome, l’ipilimumab. Cette étude clinique, menée chez 26 patients, suggère qu’une modification de la composition du microb...