• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

Le département AlimH contribue à l'objectif #Food-2

Mis à jour le 24/01/2017
Publié le 30/11/2016
Mots-clés : FOOD-2 - ALIMH

Le département Alimentation Humaine (AlimH) contribue à cet objectif à travers ses trois champs thématiques (CT1, CT2, CT3).

L’objectif général du champ thématique 1 (CT1) est de comprendre et d’agir sur les déterminants des comportements et des choix alimentaires visant à l’adoption, par les consommateurs, d’habitudes alimentaires plus saines et durables. Les travaux visent à élucider les mécanismes du développement des comportements alimentaires au cours de l’enfance du point de vue qualitatif (choix) mais aussi quantitatif (prise alimentaire) afin de proposer des moyens pour les infléchir. Au-delà de la prime enfance, il s’agit aussi d’approfondir l’étude des interactions parents-enfants via l’utilisation d’approches innovantes combinant des méthodes issues de différentes disciplines telles que la psychologie sociale et l'économie expérimentale, et les sciences de l’information. Le comportement alimentaire des seniors en est un autre axe de recherche. Pour identifier les trajectoires conduisant ou non à des états de dénutrition chez les personnes âgées, les dynamiques d’évolution des perceptions sensorielles, des préférences et des comportements alimentaires sont analysées et modélisées en prenant en compte non seulement les paramètres usuels (consommations alimentaires, statut tabagique, activité physique, niveau d’éducation), mais également des paramètres sensoriels et psychologiques, l’intérêt et la facilité à réaliser les tâches en lien avec l’alimentation, et l’environnement social.

Le champ thématique 2 (CT2) est centré sur des approches approfondies de biologie et de physiologie. Il a pour vocation de développer prioritairement les travaux sur les questions relatives aux écosystèmes microbiens digestifs, à la nutrition périnatale, à la neurophysiologie nutritionnelle et à la physiologie nutritionnelle du vieillissement. Il s’agit de conforter les compétences fondamentales, de tirer parti des opportunités offertes par les progrès technologiques (analyses biologiques à haut-débit et sciences de l’information, (cf. axe transversal) et de valider les hypothèses et les concepts par des applications chez l’Homme.

Le champ thématique 3 (CT3) a pour vocation à rassembler les recherches du département AlimH portant sur les questions de sûreté sanitaire des aliments d’une part, et de sécurité nutritionnelle, en lien avec les nouveaux aliments, d’autre part. La première partie s’appuie sur la toxicologie alimentaire et concerne principalement les questions des multi-expositions, des faibles doses et des polluants émergents (dont nanoparticules) alimentaires. Elle traite également du risque d'allergie aux aliments en visant à mieux comprendre les facteurs qui modulent la réponse immunitaire aux protéines alimentaires (allergies alimentaires).

AlimH_CT1, 2, 3

Les recherches centrées sur les questions relatives aux relations alimentation santé font partie du métier historique du département AlimH et regroupent la grande majorité des forces du département. Conformément aux recommandations de la commission d’évaluation du département en 2012, les activités de recherche concernant cet objectif sont focalisées sur 4 domaines prioritaires : les écosystèmes microbiens digestifs, la nutrition périnatale, la neurophysiologie nutritionnelle, et à la physiologie nutritionnelle du vieillissement. Ces quatre domaines prioritaires concernent l’ensemble des unités. Pour les questions de sûreté nutritionnelle, les travaux visant à caractériser les dangers liés à la consommation de xénobiotiques sont conduits à Toxalim (Toulouse), les recherches portant sur l’exposition aux xénobiotiques en population sont menées au Laberca-ONIRIS (Nantes).

Schéma stratégique du département AlimH