#Inra2025 #Global : l'ambition globale d'atteindre la sécurité alimentaire dans un contexte de transitions

L’ambition globale d’atteindre la sécurité alimentaire

Retour à l'accueil #Inra2025

Priorité #Global : l'ambition globale d'atteindre la sécurité alimentaire dans un contexte de transitions

A l’échelle mondiale, les systèmes alimentaires sont soumis à de fortes contraintes liées notamment à des transitions majeures : démographique, nutritionnelle, climatique, énergétique, etc. L’Inra projette son action sur la scène internationale via ses métaprogrammes et notamment GloFoodS pour comprendre les déterminants, les processus et les conséquences des transitions en cours, à des échelles spatiales complémentaires de celles explorées dans les autres priorités thématiques.

 

Contexte et vision
Acquis et perspective

4 Objectifs


> #Global-1 : Des transitions globales assumées

> #Global-2 : La disponibilité des bio-
ressources gérée aux différentes échelles

   

> #Global-3 : Une vision intégrée des comportements, des marchés et des échanges

> #Global-4 : Des approches territorialisées au service d’une compréhension générique des performances des systèmes alimentaires

 

Objectifs ONU du développement durable

 

Objectif ONU 2 : éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable

Objectif ONU 10 : réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre

 

Défis de la Stratégie Nationale de Recherche

 

Défi SNR : sécurité alimentaire et défi démographique

Sécurité alimentaire
et défi démographique

Défi SNR : sociétés innovantes, intégratives et adaptatives

sociétés innovantes,
intégratives et adaptatives

Nombre de résultats par page

Le département CEPIA contribue à l'objectif #Global-2

 
 
Publié le 12/12/2016

Systèmes industriels intégrés (FS3) :

Intrinsèquement dépendante d'une production végétale pérenne et favorisée par l'utilisation efficiente des ressources biologiques dans les territoires, la bioéconomie laisse présager l’émergence d’organisations industrielles nouvelles dont l’anticipation nécessite une approche systémique. Il s’agit de systèmes caractérisés par de nouveaux liens production-transformation-valorisation, en tenant compte des dimensions spatiales et te...

Le département EA contribue à l'objectif #Global-2

 
 
Publié le 11/12/2016

La disponibilité des bioressources est abordée par l’évaluation et la prédiction des performances productives d’une large gamme d’espèces et de variétés pour de nouveaux usages et contextes, ainsi que par le pilotage de l’élaboration de la qualité des produits et coproduits au long de l’agro-chaîne. Il s’agit par exemple de comprendre le fonctionnement de végétaux dans des contextes liés au changement climatique pour des échelles allant de la parcelle à la planète...

Le département EFPA contribue à l'objectif #Global-2

 
 
Publié le 10/12/2016

Des approches sur les mesures et la modélisation multi-échelle des flux et bilans de carbone/eau/minéraux sont mises en œuvre depuis longtemps à EFPA. Elles s’appuient sur des sites ateliers prairiaux et forestiers fortement instrumentés (réseau ICOS, réseau FLUXNET, …) et contribuent plus spécifiquement à la compréhension des impacts de la gestion et des conditions environnementales sur ces flux et bilans. En parallèle, les travaux visent à identifier les processus clés qu...

Le département BAP contribue à l'objectif #Global-2

 
 
Publié le 09/12/2016

Mécanismes d’import et de maintien dans les sols d’azote et de carbone atmosphérique. La contribution de Biologie et Amélioration des Plantes (BAP) consiste à caractériser les traits de développement des plantes pouvant contribuer à une optimisation de l'import et du stockage de carbone et d’azote dans les sols sur la base des travaux réalisés jusqu’alors sous l’angle « nutrition des plantes pour un développement optimal de la partie apicale ». Ces travaux sur la physio...

Le département SPE contribue à l'objectif #Global-2

 
 
Publié le 08/12/2016

La volonté de moins utiliser les pesticides chimiques, les invasions biologiques de plus en plus fréquentes, l'homogénéisation des cultures à l'échelle mondiale, conduisent à repenser la protection des cultures, à des échelles locales (la parcelle) mais aussi à des échelles très globales. Or il n'existe pas d'analyse économique du bénéfice apporté par telle ou telle approche de protection ni d'argument économique pour orienter ou soutenir des choix stratégiques en protectio...