• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

Une contribution forte du département SAE2 à la prospective Agrimonde Terra réalisée par l'INRA et le CIRAD

Mis à jour le 24/07/2017
Publié le 21/07/2017
Mots-clés : SAE2 - GLOBAL-2

Réserve d'eau sur une exploitation agricole en Inde. © Inra, Alban Thomas
Réserve d'eau sur une exploitation agricole en Inde © Inra, Alban Thomas
Dans la suite de la prospective Agrimonde, l’INRA et le CIRAD ont lancé un exercice de prospective centré sur l’usage des terres et la sécurité alimentaire à l’horizon 2050. Cinq scénarios contrastés d’évolution des systèmes agricoles et alimentaires mondiaux ont été élaborés, les trois premiers combinant des tendances actuelles : « Metropolization », « Regionalization », et « Households », les deux derniers représentant des ruptures : « Healthy » et « Commons ». Chaque scénario est décrit au travers d’un narratif et fait l’objet d’une évaluation quantitative à l’aide du modèle de bilans de biomasse GlobAgri-AgT. Ces résultats ont été présentés et discutés lors du colloque final Agrimonde-Terra (Paris, 24 juin 2016). Les principaux enseignements sont les suivants :
- Assurer la sécurité alimentaire mondiale à l’horizon 2050 nécessitera probablement d’étendre les surfaces agricoles à travers le monde. Seul le scénario « Healthy » (diètes saines et diversification des productions agricoles) serait capable d’assurer la sécurité alimentaire mondiale sans provoquer d’extension significative de surface agricole. Le scénario « Metropolization » ne permettrait clairement pas d’assurer la sécurité alimentaire mondiale de manière durable, les trois autres scénarios conduisant à des résultats ambigus.
- Pour tous les scénarios, la situation risque d’être tendue en Inde et en Afrique sub-saharienne en 2050, à la fois en termes de sécurité alimentaire et en termes de pressions sur la terre.
- Pour tous les scénarios, le commerce international continuera de jouer un rôle important pour garantir la disponibilité alimentaire des différentes régions du monde en 2050 (région MENA notamment). 

- Accroître la diversité alimentaire et nutritionnelle pour aller vers des régimes plus sains à l’horizon 2050, sans étendre la surface agricole et risquer de contribuer à la déforestation, nécessitera une plus grande diversification des systèmes de culture et d’élevage.

Elevage bovin en Inde. © Inra, Alban Thomas
Elevage bovin en Inde © Inra, Alban Thomas
Références bibliographiques : i) INRA-CIRAD (2016). Agrimonde-Terra foresight: Land use and food security in 2050. Short report of the foresight, June 2016, 24p. ii) Le Mouël C., Marajo-Petitzon E., Mora O., de Lattre-Gasquet M., with contributions from Dumas P., Manceron S., Brunelle T., Rechauchère O., Donnars C., C. Moreau, Forslund A. (2016). Hypotheses about the future of the drivers of the «land-use and food security» system and their translation into quantitative hypotheses. Agrimonde-Terra Working paper, 45 p. iii) Le Mouël C. with contributions from Marajo-Petitzon E., Dumas P., Manceron S., Forslund A., Mora O., (2016). Simulation results of the Agrimonde-Terra’s scenarios. Agrimonde-Terra Technical Note, 31 p. Contact : Chantal Le Mouël (UMR 1302 SMART-LERECO) et Olivier Mora (UAR 1241 DEPE)