• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Le métaprogramme GISA contribue à l'objectif #Global-1

Mis à jour le 25/01/2017
Publié le 15/12/2016
Mots-clés : GISA - GLOBAL-1

Changer de paradigme en matière de maîtrise sanitaire en élevage.

Le métaprogramme Gestion Intégrée de la Santé des Animaux (GISA) entend promouvoir la finalité de déploiement en élevage de modes de gestion sanitaires intégrés, garantissant la réduction d’usage des anti-infectieux (antibiotiques & antiparasitaires) et des recours raisonnés aux traitements. L’objectif serait atteint par un recours élargi à la prophylaxie (vaccination) et l’amélioration et la diffusion de stratégies de biocontrôle complémentaires ou alternatives aux traitements. Il est crucial de décrire et comprendre les déterminants de prise de décision des différentes parties prenantes aux filières animales dans leurs choix stratégiques et opérationnels pour gérer la santé des élevages les concernant. Cette connaissance doit conduire à la modélisation des comportements d’acteurs, leur prédiction pour un meilleur éclairage des orientations/choix de politiques publiques. La transition attendue, pour un élevage exigeant en matière de santé et de bien-être des animaux, doit bénéficier à une qualité hygiénique des denrées sans faille, à une préservation de l’environnement (moins de résidus d’intrants d’élevage dans l’environnement), et à une préservation de la santé publique par l’absence ou la moindre contribution de l’élevage à l’émergence et la diffusion de résistances bactériennes aux antibiotiques, comme de résistances parasitaires aux antiparasitaires. En matière de consommation, la transition escomptée consisterait en un choix préférentiel de consommation de denrées animales produites sous signe de qualité, garantissant des usages vertueux d’anti infectieux.
GISA-Finalité-6 

Un élevage ayant des impacts plus limités sur le changement climatique.

Le métaprogramme GISA nourrit la finalité de faire émerger et de diffuser des productions moins contributrices au changement climatique. Deux modalités sont envisagées : une moindre contribution dans l’absolu (des cheptels en meilleure santé pour limiter les pertes de rendement liées aux troubles de santé) ou une moindre contribution relative (des animaux sélectionnés, avec des flores commensales optimisées, pour une moindre production individuelle de gaz à effet de serre). Cette contribution correspond à la Finalité 5 de GISA. Elle repose sur une interaction forte avec le MP-ACCAF, ainsi qu’avec les départements PHASE et GA.
GISA-Finalité-5

Document de stratégie du métaprogramme GISA