• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

#Global-2

La disponibilité des bioressources gérée aux différentes échelles

  • Évaluation des potentiels de production végétale et animale par région (problématique des « crop yield gaps » et de ses extensions aux stratégies de gestion des risques, etc.)
  • Modélisation des flux de bioressources à différentes échelles géographiques : export-import de carbone, d’azote et d’eau, utilisation locale de bioressources pour la bioéconomie, rôle de l’élevage, valorisation de coproduits avec contraintes d’approvisionnement, etc.
  • Analyse et modélisation des impacts des changements d’usage des terres et de l’artificialisation des sols
  • Étude des mécanismes d’import et de maintien dans les sols d’azote et de carbone atmosphériques (4p1000) : le bouclage des cycles biogéochimiques assure l’enrichissement des sols
  • Impact des nouveaux aliments et régimes alimentaires (notamment basés sur des protéines végétales) sur la disponibilité globale des bioressources et sur les équilibres associés.

Les contributions à cet objectif concernent en premier lieu l’évaluation des performances pour une large gamme de produits végétaux et animaux (départements EA, PHASE et EFPA), mais aussi, en amont, la conception de nouveaux produits animaux et végétaux (départements BAP et GA) qui minimisent l’utilisation des ressources, favorisent le bouclage des cycles biogéochimiques (départements EA et EFPA), et en aval, l’émergence systèmes industriels nouveaux basés sur la bioéconomie (départements CEPIA et SAE2) qui requièrent une approche sociologique des changements de trajectoires technologiques et de coordination entre acteurs (département SAD). Le département MIA apporte des compétences essentielles en modélisation multi-échelles. Le métaprogramme GloFoodS, et dans une moindre mesure les métaprogrammes ACCAF et EcoServ, contribuent à cet objectif, en prenant en compte la préservation et les potentialités des milieux à l’échelle globale, l’analyse de leurs limitations et adaptations en lien avec le changement climatique. Les liens entre la disponibilité des bioressources et la maîtrise sanitaire des élevages ou la protection des cultures sont respectivement des points d’attention pour les métaprogrammes GISA et SMACH.

Mots-clés : GLOBAL-2

Amélioration des légumineuses fourragères et à graines pour accroître l'autosuffisance protéique de l'UE et de la Chine

 
 
Publié le 18/01/2018

le projet H2020 EUCLEG

Le projet H2020 EUCLEG a été sélectionné pour la période 2017-2021 et recevra une dotation de 5 millions d’Euros. Coordonné par une chercheuse de l’UR P3F, à Lusignan, ce projet rassemble 26 partenaires européens (dont 10 entreprises) et 12 partenaires chinois. L'objectif stratégique d'EUCLEG est de réduire la dépendance de l'Europe et de la Chine à l'égard des importations de protéines en développant des méthodes de sélection pour les principales l...

Adaptation des abeilles à miel sur l’île de La Réunion

 
 
Publié le 10/01/2018

La connaissance fine des génomes de populations d’abeilles Française sera un atout précieux pour les recherches en cours sur les marqueurs génétiques de résistance au parasite Varroa destructor

La population des abeilles à miel de l’île de la Réunion est un mélange entre la sous-espèce A. m. unicolor et une ou plusieurs sous-espèces importées d’Europe. Détection des régions du génome où l’un ou l’autre type est retrouvé préférentiellement, probablement en réponse...

Résultats du projet européen TRUSTEE : vers des bénéfices réciproques pour le développement rural et la fourniture de services écosystémiques

 
 
Publié le 07/01/2018

décortiquer des relations complexes entre développement économique, dynamiques d'usage des sols et services écosystémiques

L’objectif du projet TRUSTEE était de décortiquer les relations complexes entre le développement économique, les dynamiques d’usages des sols et les services écosystémiques à différentes échelles spatiales. Ces relations soulèvent trois grandes questions : Existe-t-il une organisation spatiale optimale des activités conduisant au développement économi...

Accroître l'autosuffisance protéique de l'UE et de la Chine

 
 
Publié le 25/07/2017

Amélioration des légumineuses fourragères et à graines pour accroître l'autosuffisance protéique de l'UE et de la Chine

Photo de pois. © Inra, C. Stagmulder
Photo de pois © Inra, C. Stagmulder
Le projet H2020 EUCLEG a été sélectionné pour la période 2017-2021 et recevra une dotation de 5 millions d’Euros. Coordonné par une chercheuse de l’UR P3F, à Lusignan, ce projet rassemble 26 partenaires européens (dont 10 entrepri...

Une contribution forte du département SAE2 à la prospective Agrimonde Terra réalisée par l'INRA et le CIRAD

 
 
Publié le 21/07/2017

Réserve d'eau sur une exploitation agricole en Inde. © Inra, Alban Thomas
Réserve d'eau sur une exploitation agricole en Inde © Inra, Alban Thomas
Dans la suite de la prospective Agrimonde, l’INRA et le CIRAD ont lancé un exercice de prospective centré sur l’usage des terres et la sécurité alimentaire à l’horizon 2050. Cinq scénarios contrastés d’évolution des systèmes agricoles et alimentaires mondiaux ont été élaborés, les trois premiers combinant...