• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

#Global-2

La disponibilité des bioressources gérée aux différentes échelles

  • Évaluation des potentiels de production végétale et animale par région (problématique des « crop yield gaps » et de ses extensions aux stratégies de gestion des risques, etc.)
  • Modélisation des flux de bioressources à différentes échelles géographiques : export-import de carbone, d’azote et d’eau, utilisation locale de bioressources pour la bioéconomie, rôle de l’élevage, valorisation de coproduits avec contraintes d’approvisionnement, etc.
  • Analyse et modélisation des impacts des changements d’usage des terres et de l’artificialisation des sols
  • Étude des mécanismes d’import et de maintien dans les sols d’azote et de carbone atmosphériques (4p1000) : le bouclage des cycles biogéochimiques assure l’enrichissement des sols
  • Impact des nouveaux aliments et régimes alimentaires (notamment basés sur des protéines végétales) sur la disponibilité globale des bioressources et sur les équilibres associés.

Les contributions à cet objectif concernent en premier lieu l’évaluation des performances pour une large gamme de produits végétaux et animaux (départements EA, PHASE et EFPA), mais aussi, en amont, la conception de nouveaux produits animaux et végétaux (départements BAP et GA) qui minimisent l’utilisation des ressources, favorisent le bouclage des cycles biogéochimiques (départements EA et EFPA), et en aval, l’émergence systèmes industriels nouveaux basés sur la bioéconomie (départements CEPIA et SAE2) qui requièrent une approche sociologique des changements de trajectoires technologiques et de coordination entre acteurs (département SAD). Le département MIA apporte des compétences essentielles en modélisation multi-échelles. Le métaprogramme GloFoodS, et dans une moindre mesure les métaprogrammes ACCAF et EcoServ, contribuent à cet objectif, en prenant en compte la préservation et les potentialités des milieux à l’échelle globale, l’analyse de leurs limitations et adaptations en lien avec le changement climatique. Les liens entre la disponibilité des bioressources et la maîtrise sanitaire des élevages ou la protection des cultures sont respectivement des points d’attention pour les métaprogrammes GISA et SMACH.

Mots-clés : GLOBAL-2

Programmation nutritionnelle chez la crevette d’élevage

 
 
Publié le 27/05/2019

pour améliorer l’utilisation des nouveaux aliments aquacoles dépourvus d’ingrédients d’origine marine

En aquaculture, une stratégie innovante pour améliorer l’utilisation des nouveaux aliments aquacoles dépourvus d’ingrédients d’origine marine, repose sur l’utilisation du concept de programmation nutritionnelle précoce pour orienter le phénotype adulte. Ce concept a été testé chez la crevette Litopaneus vannamei, pour la première fois dans le cadre de la thèse de L....

Fabrication de farine d’insectes pour l'alimentation animale : est-ce bon pour l’environnement ?

 
 
Publié le 21/05/2019

des impacts nettement supérieurs à ceux de la farine de poisson et du tourteau de soja 

Les farines d’insectes sont présentées comme une alternative particulièrement intéressante pour remplacer le tourteau de soja et les farines de poisson dans l’alimentation des animaux monogastriques et des poissons d’élevage. Pour cette étude, 500 scénarios de filière ont été générés. L'analyse de ces scénarios a montré la multiplicité des contraintes (biologiques, réglementaires, t...

Des systèmes agricoles tropicaux agro-écologiques grâce à l’intégration entre cultures et élevage

 
 
Publié le 21/05/2019

Une forte intégration induit de meilleures performances

L’agro-écologie propose un cadre théorique pour concevoir des systèmes agricoles à la fois productifs, autosuffisants, efficients et résilients, à même de répondre aux enjeux agricoles. L’intégration agriculture-élevage répond à plusieurs principes de l’agro-écologie, comme le bouclage des cycles ou l’utilisation de la diversité pour améliorer la résilience. Les travaux de recherche ont eu pour but de caractérise...

Le CESBIO devient une unité sous contrat (USC) de l’INRA

 
 
Publié le 17/05/2019

Pour renforcer et amplifier un partenariat déjà bien établi en télédétection

Le 1er janvier 2018 le CESBIO, Centre d’Etudes spatiales de la Biosphère, UMR associant le CNRS, l’Université Paul Sabatier, le CNES et l’IRD est devenu une USC (Unité Sous Contrat) de l’INRA. Ce partenariat permet de bénéficier de services opérationnels issus de la télédétection à fort potentiels pour les recherches conduites à l’INRA notamment la cartographie annuelle de l’occupation des...

Parution de l’ouvrage de synthèse des travaux de la prospective Agrimonde-Terra

 
 
Publié le 12/02/2019

L'usage des Terres et la sécurité alimentaire en 2050

L’ouvrage « Land Use and Food Security in 20150 : a Narrow Road » synthétise l’ensemble des travaux qui ont été menés dans le cadre de la prospective Agrimonde-Terra : analyse des tendances et hypothèses d’évolution alternative à 2050 de chaque déterminant du système (régimes alimentaires, climat, systèmes de culture, systèmes d’élevage, etc.) ; construction et récits des scénarios ; quantification des scénarios...