• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Projet Interreg France-Manche-Angleterre : SAMARCH (SAlmonid MAnagement Round the Channel) 2017 - 2022

Mis à jour le 31/01/2018
Publié le 20/01/2018
Mots-clés : EFPA - CLIMAT-3 - OPENINRA-2

améliorer les connaissances sur l'écologie des salmonidés migrateurs

Projet SAMARCH - campagne de mesures 1. © Inra, Marie Nevoux UMR ESE
Projet SAMARCH - campagne de mesures 1 © Inra, Marie Nevoux UMR ESE
Le projet SAMARCH vise à améliorer les connaissances sur l’écologie des salmonidés migrateurs (saumons et truites de mer) face aux changements de l’environnement. Le transfert vers les décideurs permettra d’améliorer la gestion des salmonidés en Manche et au-delà. Ce projet fédère 10 partenaires français et anglais pour cinq ans (2017-2022) avec un budget total de 7,8 k€ a reçu un financement du programme Interreg France (Manche) Angleterre de l'UE, dont 1000 k€ de dotation pour l’ensemble de l’UMR  ESE.

Logo du projet Interreg France-Manche-Angleterre SAMARCH. © Inra, Marie Nevoux
Logo du projet Interreg France-Manche-Angleterre SAMARCH © Inra, Marie Nevoux

De multiples perturbations de l’environnement sont à l’origine du déclin de l’abondance de saumons Atlantique et de truites de mer d’environ 70 % depuis les années 1970. La recherche sur l’ensemble du cycle de vie des salmonidés s’est toujours avérée difficile techniquement, mais de récents développements technologiques pour le suivi des poissons, les méthodes génétiques et les avancées dans les méthodes d’analyse des données nous permettent à présent de quantifier les déplacements, la croissance, et la mortalité des salmonidés en estuaire et en zones côtières.

Projet SAMARCHE - Ecaille Salmonidé. © Inra, Marie Nevoux
Projet SAMARCHE - Ecaille Salmonidé © Inra, Marie Nevoux
Pour les Unités  ESE et U3E, le projet SAMARCH représente une opportunité unique de lancer des projets expérimentaux de grande ampleur (e.g. suivis acoustiques, génétique, analyse des collections historiques d’écailles) qui permettront de faire avancer le front de la connaissance sur l’écologie de la phase estuarienne et marine des salmonidés migrateurs. Il prévoit l’emploi de plusieurs Techniciens, Ingénieurs, Doctorants et Post-doctorants qui devraient participer largement à l’activité scientifique de l’Unité pendant les 5 premières années, en interne et au travers de collaborations internationales.

Les principaux résultats attendus sont : i) une meilleure compréhension du comportement de migration et des facteurs de mortalité des saumonaux et truites de mer pendant les premiers mois de la phase marine (estuaire et côtes), ii) une meilleure compréhension de la structure spatiale des méta-populations de truites de mer, iii) une analyse rétrospective des changements dans les trajectoires de croissance des saumons et truites de mer pendant la phase marine (rétro-mesures sur les écailles) et enfin iv) une intégration de cs nouvelles connaissance dans des modèles de dynamique de populations utilisés comme outils d’aide à la décision.

Projet SAMARCH - campagne de mesures 2. © Inra, S. Launey, UMR ESE
Projet SAMARCH - campagne de mesures 2 © Inra, S. Launey, UMR ESE

SAMARCH vise à transférer les résultats du projet vers l’ensemble des parties prenantes pour faire évoluer les réglementations, en France comme en Angleterre, sur la gestion des salmonidés dans les estuaires et les eaux côtières. L’objectif est de permettre une augmentation des populations de saumons et truites de mer.

Contact : Marie Nevoux (INRA) & Etienne Rivot (ACO), UMR ESE, Département EFPA, Centre INRA de Rennes