• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Trois nouvelles variétés de blé tendre d’hiver pour l’agriculture biologique inscrites au catalogue officiel

Publié le 10/07/2019
Mots-clés : BAP - 3PERF-2 - OPENINRA-4

Geny, Grafik et Gwastell

La section céréales à paille du Comité Technique Permanent de la Sélection (CTPS) vient de valider la proposition qui sera faite au Ministre de l’Agriculture d’inscrire au catalogue français, sur la liste A, trois variétés de blé tendre d’hiver : deux blés panifiables supérieurs (BPS) et, pour la première fois en France, une variété biscuitière (BB) avec la mention « AB» (Agriculture Biologique). Après Hendrix et Skerzzo en 2010 et 2011, ces variétés lignées pures sélectionnées spécifiquement pour l’AB ont été évaluées pendant deux campagnes dans un réseau officiel d’essais spécifiques en agriculture biologique (AB). Geny, Grafik et Gwastell sont trois nouvelles variétés lignées pures issues du programme de sélection conduit par l’INRA (département de Biologie et Amélioration des Plantes, BAP) et Agri-Obtentions.

Illustration 1 : Trois nouvelles variétés de blé tendre d'hiver en AB ; Essais variétés en AB à l'INRA de Rennes. © Inra, Hélène Navier
Illustration 1 : Trois nouvelles variétés de blé tendre d'hiver en AB ; Essais variétés en AB à l'INRA de Rennes © Inra, Hélène Navier

  • Contexte et enjeux

Les professionnels du blé bio veulent atteindre l’autosuffisance dans quatre ans, ont-ils affirmé le 7 novembre 2018 à Paris lors des Journées techniques des industries céréalières (JTIC). «75 % du blé bio est d’origine française en 2017-18», selon Olivier Deseine, le patron des Moulins de Brasseuil. «L’objectif d’ici quatre ans est d’arriver à 100%», a-t-il indiqué, faisant part des échanges au sein de l’interprofession. Une baisse de collecte à 130 000 t (-19 % sur un an) de blé bio est prévue en 2018-19, selon les chiffres de FranceAgriMer dévoilés aux JTIC. Mais les surfaces sont «en pleine progression», d’après lui. La production est tirée par une forte demande. Côté meunerie, 165 000 t (+15 %) mises en œuvre sont prévues en 2018-19. « La tendance pour les trois ans à venir est une croissance annuelle de 15 % » concernant les utilisations de blé et même l’ensemble des espèces de grandes cultures bio, a déclaré Gilles Renard (Axéréal Bio). « Tous les acteurs s’accordent à le dire », d’après lui (Source : Agrafil 08/11/2018). Pour contribuer à répondre à cette forte demande, le programme blé tendre INRA Agri-Obtentions, un des plus importants en Europe, évalue chaque année plus de 300 lignées différentes qui passent au crible de la sélection en AB, dans un réseau d’essais multilocal mobilisant plus de 1400 micro-parcelles.

Illustration 2 : Trois nouvelles variétés de blé tendre d'hiver en AB. Essais variétés en Agriculture biologique à l'INRA de Rennes. © Inra, Hélène Navier
Illustration 2 : Trois nouvelles variétés de blé tendre d'hiver en AB. Essais variétés en Agriculture biologique à l'INRA de Rennes © Inra, Hélène Navier

  • Résultats

Créées à Rennes et Clermont-Ferrand dans le cadre du programme BLADE (Blés pour l’agriculture durable et écologique, financement INRA-Agri-obtentions IVD3), ces trois nouvelles variétés ont été d’abord sélectionnées en conditions de très faibles intrants puis en agriculture biologique. A partir de la génération F9 (9 années après le croisement), elles ont été expérimentées dans un réseau de 4 lieux en AB. Après confirmation de leurs performances agronomiques et technologiques (boulangère ou biscuitière) pendant 3 années, elles ont été proposées à l’inscription sur la liste A, liste des variétés pouvant être multipliées et commercialisées en France et en Europe, du catalogue officiel.  Pendant 2 campagnes (récoltes 2017 et 2018) le réseau GEVES (Groupe d’Etude et de contrôle des Variétés Et des Semences) a coordonné l’évaluation officielle de Valeur Agronomique Technologique et Environnementale (VATE) en AB. Les huit essais annuels étaient adossés au réseau de criblage variétal de céréales à paille en agriculture biologique animé par l’Institut Technique de l’Agriculture Biologique (ITAB). Ce travail a bénéficié du soutien de nombreux expérimentateurs qui ont suivi les essais AB (Agriculture Bio Normandie (ABN), Arvalis - Institut du végétal (station d’Ouzouer le Marché), Chambres d’Agriculture Nord-Pas-de-Calais, Somme, Ile de France et Pays de Loire, Agri-Obtentions) et des agriculteurs ayant accueilli les dispositifs expérimentaux. Le Ministère de l’Agriculture soutient le processus en participant à la prise en charge des frais d’expérimentation en AB. Geny (code INRA CF11007), Grafik (RE12037) sont deux blés panifiables supérieurs (BPS) et Gwastell (RE13093) est une variété biscuitière (BB) avec, pour la première fois en France, la mention « AB».

  • Perspectives

Cette initiative aura confirmé le besoin d’évaluation en conditions AB et la nécessité d’un système d’inscription au catalogue adapté aux demandes pressantes d’élargissement de la gamme variétale formulées par les producteurs spécialisés et la filière AB : précocité, aptitude à la compétition vis-à-vis des mauvaises herbes, valeur boulangère ou biscuitière… La prochaine étape sera d’expérimenter de nouvelles lignées candidates et d’assurer le développement du système d’évaluation CTPS, animé par le GEVES avec l’appui de ITAB, en vue d’un flux régulier d’inscriptions dans les conditions de l’agriculture biologique. Une nouvelle lignée INRA sera d’ailleurs en deuxième année d’essais CTPS en AB en 2019.

  • Valorisation 

Lors de la campagne 2018-19 les nouvelles variétés très attendues par la filière seront largement évaluées dans les réseaux AB (dans 40 essais pour Geny et 20 pour Gwastell). Les 60 premiers hectares de multiplication ont été semés à l’automne 2018 pour une première commercialisation en septembre 2019.

  • Contact

Bernard Rolland (UMR IGEPP, Centre Bretagne-Normandie), François Xavier Oury (UMR GDEC, Centre Auvergne Rhône-Alpes), Emmanuel Heumez (UE GCIE, Centre Hauts-de-France), Département BAP