• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Lancement de deux dispositifs d’animation en économie expérimentale pour l’appui aux politiques publiques

Publié le 07/01/2018

1. First Winter Workshop : Behavioral and Experimental Economics of Food Consumption

Le premier Winter workshop « Behavioral and Experimental Economics of Food Consumption » s’est déroulé du 25 au 27 janvier 2017 à Autrans (proche de Grenoble). Au total, 32 chercheurs ont participé à ce workshop et 16 papiers de recherche originaux ont été présentés par des chercheurs principalement étrangers, comprenant 2 keynote speakers (David Just, Cornell University, et Jayson Lusk, Oklahoma State University). Le nombre limité de participants ainsi que l’organisation de sessions plénières uniquement ont favorisé les échanges scientifiques. Ce workshop a mis en avant le laboratoire GAEL comme actif sur ces thèmes de recherche sur la scène internationale.

Le Winter Workshop avait pour but de faire le point sur l’application de la méthode expérimentale à l’économie de la consommation alimentaire, de passer en revue les avancées méthodologiques en cours, et de mettre GAEL sur la carte internationale des centres où cette recherche est menée. Il avait également pour but de construire une communauté, un esprit de groupe et, par ce biais, de nous permettre de lancer des coopérations internationales de recherche et de viser à obtenir des fonds Européens (H2020).

Le workshop a globalement été un succès. Au total, 30 papiers de recherche ont été soumis ; nous en avons accepté 15. En plus des 14 intervenants extérieurs (dont une présentation d’un membre de GAEL), 6 chercheurs nous ont demandé d’être présents sans présenter. Au total, 22 chercheurs internationaux (USA, UK, France, Italie, Pays-Bas) ont participé au workshop. Le workshop a permis à GAEL, et notamment au groupe travaillant sur la consommation alimentaire, de gagner en visibilité. Même s’il était limité à environ 25 chercheurs extérieurs, le workshop a rassemblé une partie non négligeable des chercheurs spécialisés en food economics et utilisant la méthode expérimentale au niveau mondial.

Lors de la conférence Européenne de l’EAAE à Parme, en août 2017, plusieurs chercheurs nous ont approché pour nous parler du Workshop, dont ils avaient eu écho, et nous ont manifesté leur intérêt pour participer à des éditions futures. Nous avons le projet de pérenniser ce Workshop, en l’organisant tous les deux ans. L’ambition est de le rendre un rendez-vous incontournable pour la petite, mais croissante, communauté appliquant l’économie expérimentale et comportementale aux enjeux de consommation alimentaire.

Les liens construits lors du workshop nous ont permis d’organiser deux sessions dédiées aux expériences de terrain et aux limites cognitives dans les choix alimentaires lors de la conférence EAAE de Parme (août 2017).

Références bibliographiques : 
https://workshop.inra.fr/foodexperiments

Contact : Paolo Crosetto, Sabrina Teyssier, Unité GAEL, Département SAE2, Centre INRA Auvergne Rhône Alpes

2. Lancement d’un réseau européen de chercheurs et d’experts et workshop

La création de REECAP (Research network on Economic Experiments for the CAP) : un réseau européen de chercheurs et d’experts sur les approches expérimentales pour l'évaluation de la politique agricole commune (PAC). La tenue d’un premier workshop ciblé sur les challenges méthodologiques a rassemblé des chercheurs de 11 pays européens et 8 représentants d'institutions publiques (DG Agri et JRC de la Commission européenne, OCDE, Ministère de l'agriculture, Inra) et 2 représentants d'entreprises privées.

L’initiative de ce réseau est portée par une équipe franco-allemande composée de : Marianne Lefebvre (Université d’Angers, GRANEM), Sophie Thoyer (Montpellier SupAgro, LAMETA), Uwe Latacz-Lohmann (Université de Kiel, Allemagne) et Raphaële Préget (INRA, LAMETA). Le développement de la méthodologie expérimentale dans les recherches d'économie agricoles est en plein essor et représente une approche innovante, porteuse d’un réel potentiel pour analyser et évaluer les instruments de la politique agricole commune. 
A travers REECAP, réunissant à la fois des chercheurs, des experts et des décideurs publics, la mise en commun des savoirs constitue un moyen efficace pour faire émerger des questions de recherche pertinentes et sensibiliser les décideurs au potentiel des approches expérimentales. La PAC a évolué et les challenges pour son évaluation également. Comme défendu dans le rapport “(How) can experiments inform EU agricultural policy?” publié en 2015 par le Joint Research Centre de la Commission Européenne, les approches expérimentales s’avèrent complémentaires aux méthodes traditionnellement mobilisées pour l’évaluation de la PAC. Les approches expérimentales sont entendues ici au sens large en incluant l’économie expérimentale en laboratoire, sur le terrain avec des agriculteurs, les expérimentations sociales aléatoires ou RCT (randomized controlled trials) et les expériences de choix discrets (discrete choice experiments). L’expérimentation offre la possibilité de tester de nouveaux instruments avant leur implémentation (évaluation ex ante), d’éliciter les préférences des agriculteurs et de tenir compte d’éventuels facteurs comportementaux dans leurs réactions face à une nouvelle politique agricole. L’approche expérimentale peut également être mobilisée pour l’évaluation ex post, par exemple pour mesurer de manière rigoureuse l’effet propre d’une nouvelle politique agricole.

Résultats : Cette thématique qui croise approches expérimentales et évaluation de la politique agricole suscite beaucoup d’intérêts autant du côté académique que du côté des décideurs publics. Un premier workshop, organisé à l’Université Angers et soutenu par le département SAE2 de l’INRA, s’est tenu les 6 et 7 juin 2017. Ce workshop, intitulé "Economic experiments for EU agricultural policy evaluation: methodological challenges", a rassemblé 42 participants : des chercheurs venant de toute l’Europe (11 pays représentés), huit représentants de plusieurs institutions publiques (DG Agri et JRC de la Commission européenne, OCDE, Ministère de l'agriculture, Inra) et deux représentants de sociétés privées (le bureau d’étude international Ecorys et la société de sondage BVA). Le programme, les interventions et les résumés des tables rondes et du world café sont accessibles en ligne (http://www.supagro.fr/capeye/ecoexpe/). Une session « Economic Experiments For EU Agricultural Policy Evaluation » a aussi été organisée lors du XV congrès de l’European Association of Agricultural Economists (EAAE) à Parme le 1er septembre 2017 notamment pour promouvoir la création de REECAP et présenter le bilan du 1er workshop.

Perspectives : Création en cours d’un site web dédié au réseau REECAP. Le prochain workshop REECAP est prévu les 26 et 27 septembre 2018 à Vienne en Autriche. Ce 2ème workshop est partiellement joint avec la conférence annuelle de la société autrichienne d’économie agricole (ÖGA) prévue les 27 et 28 septembre 2018. Enfin, une équipe allemande s’est déjà portée volontaire pour organiser le 3ème workshop REECAP en 2019.

Valorisation : Une section spéciale dans l’European Review of Agricultural Economics est en cours de soumission. En mettant en relation des chercheurs de plusieurs pays européen, REECAP peut générer un effet levier important vers la réponse commune à des appels à projets européens.

Références bibliographiques :

- Colen, L., Gomez y Paloma, S., Latacz-Lohmann, U., Lefebvre, M., Préget, R., Thoyer, S., (2015) « (How) can economic experiments inform EU agricultural policy? » JRC Science and Policy Report, 78 pages, doi: 10.279/17634 ; http://publications.jrc.ec.europa.eu/repository/bitstream/JRC97340/jrc%20report%20final.pdf

- Colen, L., Gomez y Paloma, S., Latacz-Lohmann, U., Lefebvre, M., Préget, R., Thoyer, S., (2016) « Economic experiments as a tool for agricultural policy evaluation: Insights from the European CAP », Canadian Journal of Agricultural Economics, 64(4), p. 667–694.

Contact : Raphaële Préget, Unité LAMETA, Département SAE2, Centre INRA de Montpellier