• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

#OpenInra-1

Une ouverture vers l’enseignement supérieur et un partenariat territorial renforcés

La dernière décennie a vu se dessiner un mouvement de fond dans l’organisation de l’enseignement supérieur et de la recherche, notamment universitaire, qui vise à renforcer sa place et sa visibilité nationale et internationale. L’Inra participera activement à ce mouvement pour les domaines scientifiques qui le concernent. (Voir le billet « Une stratégie nationale pour des territoires qui se spécialisent »)

L’Inra optimisera encore l’articulation et le renforcement mutuel entre les niveaux national et territorial en ce qui concerne la programmation et la réalisation de la recherche, la formation et l’enseignement supérieur et les infrastructures de recherche.

Actions proposées

  • Aligner la programmation stratégique. Il doit s’effectuer aux différents niveaux géographiques Monde – Europe – Pays – Territoire, ce qui oblige l’ensemble des acteurs de cette chaîne à se concerter puis se regrouper sur des objectifs communs. Les Alliances internationales et nationales1 sont des forces sur lesquelles s’appuyer pour coordonner la recherche, ainsi qu’Agreenium pour le continuum thématique recherche-enseignement. La déclinaison dans les régions de la stratégie de recherche et d’innovation européenne (S3), de la stratégie nationale de la recherche et des orientations de l’Inra doit alimenter les priorités de nos principaux partenaires des collectivités locales et de l’enseignement supérieur et de la recherche, et s’en alimenter.
  • Renforcer les projets de recherche communs. L’Inra doit tirer profit de l’ouverture académique et socio-économique et rationaliser ses partenariats régionaux pour améliorer la qualité, la lisibilité et la visibilité de son « offre » académique et socioéconomique, et faciliter le travail des équipes (proximité, connaissance du contexte local, etc.). Cette réalisation se fera dans les unités mixtes de recherche ou, au grain institutionnel, en participant aux politiques de recherche-formation-innovation territoriales comme partie prenante des dynamiques de sites (IDEX et ISITE notamment) ou comme partenaire engagé des regroupements d’universités.
  • Participer de manière plus nette et lisible à l’enseignement supérieur. Une politique de participation aux formations d’enseignement supérieur sera explicitée et mise en oeuvre à cet effet. L’élaboration et le portage de programmes européens de formation et de mobilité de jeunes chercheurs seront soutenus, notamment dans le cadre des programmes Erasmus+ et People d’ H2020. De plus, l’Institut contribuera par la production de contenus et de ressources numériques au déploiement de l’université virtuelle d’Agreenium.
  • Ouvrir les infrastructures. Certaines de nos infrastructures scientifiques collectives et de nos infrastructures de recherche, dont 40% sont déjà partagées avec des partenaires nationaux, doivent s’ouvrir au niveau européen et, autant que possible, au niveau international ( Voir le billet « Une stratégie européenne et internationale pour l'Inra  »).

1. Allenvi (Alliance nationale de recherche pour l’environnement), Aviesan (Alliance pour les sciences de la vie et de la santé), Ancre (Alliance nationale de coordination de la recherche pour l’énergie), Athena (Alliance thématique nationale des sciences humaines et sociales).

Mots-clés : OPENINRA-1

Concept "One Health" : coordination du premier Master Européen sur la lutte contre les maladies infectieuses

 
 
Publié le 24/07/2017

Logo "One Health". © Inra, One Health
Logo "One Health" © Inra, One Health
Coordonné par l’UMR « Infectiologie et Santé Publique » (ISP) Inra-Université François-Rabelais de Tours, le Master international Erasmus Mundus Joint Master Degree « Infectious Diseases and One Health » (EMJMD-IDOH) a été reçu premier parmi 89 projets déposés à la Commission Européenne en juillet 2016 (2,76 millions d’euros 2016-2020). IDOH a p...

Renforcement des liens du département SA avec l'Enseignement Supérieur

 
 
Publié le 21/07/2017

1. Le Master international Erasmus Mundus Joint Master Degree "Infectious Diseases ans One Health » classé premier

Coordonné par l’UMR Inra-Université François-Rabelais de Tours « Infectiologie et Santé Publique » (ISP), le Master international Erasmus Mundus Joint Master Degree « Infectious Diseases and One Health » (EMJMD-IDOH) a été reçu premier parmi 89 projets déposés à la Commission Européenne en juillet 2016 (2,76 millions d’euros 2016-2020). IDOH a pour objectif de...

Le département PHASE contribue à l'objectif #OpenInra-1

 
 
Publié le 12/12/2016

En Ile de France création de SAPS Institut en Sciences animales Paris Saclay - En régions, association avec les différentes écoles d'agronomie et de sciences vétérinaires en UMR qui favorise la participation active des chercheurs INRA à l'enseignement. Un nouveau master sur la qualité globale des systèmes de production animale en Europe est en cours d'élaboration entre plusieurs écoles et l'Inra. Une école chercheur sur l'agroécologie en élevage adaptée aux territoires sera org...

Le département SA contribue à l'objectif #OpenInra-1

 
 
Publié le 11/12/2016

En raison du très haut degré de partenariat (UMR) entretenu par notre Département avec tous les acteurs de l'enseignement et de la recherche en santé animale en France, les cadres scientifiques enseignants-chercheurs sont majoritaires en nombre au Département Santé Animale (SA). Notre ancrage territorial est particulièrement marqué dans les sites d'implantation d'Ecoles Nationales Vétérinaires (Ile de France, Auvergne-Rhône Alpes, Occitanie, Pays de la Loire). Deux UMT (Santé des...

Le département GA contribue à l'objectif #OpenInra-1

 
 
Publié le 10/12/2016

Le partenariat du département Génétique Animale (GA) avec l’enseignement supérieur est essentiellement tourné vers les écoles d'agronomie. Une attention toute particulière sera portée aux liens avec d'une part  Agrocampus Ouest, car au-delà de son implication sur la génétique de la poule pondeuse, cette équipe est une tête de pont dans une région d'élevage, au contact de professionnels de nombreuses filières génétique (ruminants, porcs), lui donnant un rôle particulier et...